Des hommes et des dieux, film le plus rentable de 2010

L’an dernier, des petites productions ont démontré qu’elles étaient capables d’attirer des foules. Les films à gros budgets ont été beaucoup moins rentables.

À une semaine de la cérémonie des Césars, Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois fait figure de grand favori. Mais il n’est pas seulement un film très réussi. Il est, selon Le Film Français, le long-métrage français le plus rentable de l’année 2010. Avec un budget limité à 4 millions d’euros, il a attiré 3,1 millions de spectateurs. Conséquence, il a dégagé un taux de rentabilité de 229,3%.

Derrière cette belle surprise, on trouve deux comédies qui ont connu de beaux succès. L’Arna cœur de Pascal Chaumeil, avec Vanessa Paradis et Romain Duris a totalisé 3,7 millions d’entrées en salle. Grâce à un budget tout juste en dessous de 10 millions d’euros, sa rentabilité financière ressort à 113,43%. Plus surprenante est la présence sur le podium de Mammuth. Le film de Benoît Delépine et Gustave Kervern a fait la culbute avec une rentabilité de 100%. Il faut dire qu’il a été réalisé avec un budget comprimé à 2,5 millions d’euros, malgré la présence de ­Gérard Depardieu. Une performante étonnante, quand on sait, qu’en moyenne, la rentabilité des films français s’élève à 25%. En 2010, 32 films français ont dépassé ce seuil symbolique, soit six de plus que l’année précédente.

Ce palmarès bouscule quelques idées reçues

Depuis des années, le monde du cinéma français pense qu’à l’exemple des grandes productions hollywoodiennes, c’est l’inflation des budgets qui assure le succès. Or, en 2010, les grandes productions n’ont pas rempli leur contrat. Océan, réalisé par Jacques Perrin avec un budget pharaonique de 49 millions d’euros, n’a eu qu’une rentabilité de 16,7%. Le très attendu Camping 2 de Fabien Onteniente, a bien rencontré son public, avec 3,9 millions d’entrées en salle, mais il a été pénalisé par un budget de 23 millions d’euros.

Les Ch’tis champion sur 10 ans

Ses producteurs s’en tirent quand même, avec une rentabilité de 49%. Pas mal, mais deux fois moins bien que Camping 1 qui en 2006 a affiché un taux de 118%.

Pour la première fois, Le Film Français a publié le palmarès des films les plus rentables de la décennie. Sans surprise, c’est le film de tous les records Bienvenue chez les Ch’tis qui est solidement accroché à la première place. Avec ses 20,5 millions d’entrées en salles pour un budget de 11 millions d’euros, le long-métrage de Dany Boon a affiché une rentabilité de 565%! Les Choristes sont en deuxième position, avec 486% de rentabilité. ©http://www.lefigaro.fr

Commentaires

Derniers Articles

 

La grande gagnante du concours de dessin Google n’a que 7 ans

La marque Petit Bateau lance une collection avec le Studio Ghibli

Des maillots de la Colombie retrouvés imbibés de cocaïne

Elle reproduit nos héros préférés en origamis

Dr.Dre va produire un film sur Marvin Gaye

Cats in Food, quand les chats envahissent notre assiette

La Région Île-de-France et Natoo lancent une campagne sur la contraception

Lancement d’une tente de camping « Étoile noire »

Xavier Dolan sera au casting du prochain Ça

Une nouvelle série « Daria » en préparation

Premières images de John Malkovich en Hercule Poirot

Les premières vidéos de tournage de Wonder Woman : 1984

Burger Quiz : Le nouveau jeu de société sortira en octobre

Anvers : l’histoire émouvante de la sculpture de Nello et son chien

Star Wars Story : les spins off sur Obi-Wan et Boba Fett devraient être annulés

Deux futures stations de métro porteront des noms de femmes

Les premières images de Linda Hamilton dans le nouveau Terminator

Les trottinettes électriques en libre-service arrivent à Paris

Robert Zemeckis va adapter « Sacrées Sorcières » de Roald Dah

Il met en scène son carnet de croquis

La suite de la série Star Trek se dévoile

Le nouveau Nokia 8110 de « Matrix » est disponible en France

Dancing in Movies, le clip aux 300 scènes de films

Un artiste créé en photo la route Arc-en-Ciel de Mario Kart