Des hommes et des dieux, film le plus rentable de 2010

L’an dernier, des petites productions ont démontré qu’elles étaient capables d’attirer des foules. Les films à gros budgets ont été beaucoup moins rentables.

À une semaine de la cérémonie des Césars, Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois fait figure de grand favori. Mais il n’est pas seulement un film très réussi. Il est, selon Le Film Français, le long-métrage français le plus rentable de l’année 2010. Avec un budget limité à 4 millions d’euros, il a attiré 3,1 millions de spectateurs. Conséquence, il a dégagé un taux de rentabilité de 229,3%.

Derrière cette belle surprise, on trouve deux comédies qui ont connu de beaux succès. L’Arna cœur de Pascal Chaumeil, avec Vanessa Paradis et Romain Duris a totalisé 3,7 millions d’entrées en salle. Grâce à un budget tout juste en dessous de 10 millions d’euros, sa rentabilité financière ressort à 113,43%. Plus surprenante est la présence sur le podium de Mammuth. Le film de Benoît Delépine et Gustave Kervern a fait la culbute avec une rentabilité de 100%. Il faut dire qu’il a été réalisé avec un budget comprimé à 2,5 millions d’euros, malgré la présence de ­Gérard Depardieu. Une performante étonnante, quand on sait, qu’en moyenne, la rentabilité des films français s’élève à 25%. En 2010, 32 films français ont dépassé ce seuil symbolique, soit six de plus que l’année précédente.

Ce palmarès bouscule quelques idées reçues

Depuis des années, le monde du cinéma français pense qu’à l’exemple des grandes productions hollywoodiennes, c’est l’inflation des budgets qui assure le succès. Or, en 2010, les grandes productions n’ont pas rempli leur contrat. Océan, réalisé par Jacques Perrin avec un budget pharaonique de 49 millions d’euros, n’a eu qu’une rentabilité de 16,7%. Le très attendu Camping 2 de Fabien Onteniente, a bien rencontré son public, avec 3,9 millions d’entrées en salle, mais il a été pénalisé par un budget de 23 millions d’euros.

Les Ch’tis champion sur 10 ans

Ses producteurs s’en tirent quand même, avec une rentabilité de 49%. Pas mal, mais deux fois moins bien que Camping 1 qui en 2006 a affiché un taux de 118%.

Pour la première fois, Le Film Français a publié le palmarès des films les plus rentables de la décennie. Sans surprise, c’est le film de tous les records Bienvenue chez les Ch’tis qui est solidement accroché à la première place. Avec ses 20,5 millions d’entrées en salles pour un budget de 11 millions d’euros, le long-métrage de Dany Boon a affiché une rentabilité de 565%! Les Choristes sont en deuxième position, avec 486% de rentabilité. ©http://www.lefigaro.fr

Commentaires

Derniers Articles

 

Cet artiste réalise ses œuvres uniquement avec des jeans

La sortie de Cyberpunk 2077 est repoussée à septembre

Taika Waititi pourrait réaliser un film Star Wars

Daniel Craig est James Bond malgré lui dans cette pub pour Heineken

Netflix : comment profiter du catalogue US en France

Netflix et Ben & Jerry’s ont créé une glace Netflix & Chill’d

Stella McCartney présente le premier jean biodégradable

La date de sortie de Gremlins : Secrets of the Mogwai est connue !

Netflix sort un manuel sur la sexualité gratuit tiré de « Sex Education »

Les moto-taxis les plus excentriques de Nairobi

Les créateurs de Wallace et Gromit signent un film pour Greenpeace

The Eternals : Marvel dévoile le synopsis

McDonald’s se fait un relooking avec Alexander Wang

Thaïlande: dormir au milieu des éléphants dans des bulles

JO de Tokyo : des affiches officielles réalisées par des artistes

Des koalas en peluche pour sensibiliser à la récolte de fonds pour l’Australie

Conor McGregor dans une baston de jouets pour Reebook

Amazon dévoile le casting de la série sur le Seigneur des Anneaux

En soutien à l’Australie, Jben dessine un koala géant sur les sables de Royan

Un hôtel dédié au fromage va ouvrir à Londres

Zelda Breath of the Wild rencontre le Studio Ghibli

Le parc d’attraction Super Nintendo World se dévoile un peu plus !

Bientôt une rue David Bowie à Paris

Morbius dévoile sa première bande-annonce