Ils déguisent un homme en femme pour lutter contre le harcèlement

L’association Ni Putes Ni Soumises vient de tenter l’expérience de déguiser un homme en femme pour comprendre le quotidien des femmes et se mettre à leurs places. Ni putes ni soumises est un mouvement qui défend le droit des femmes, fondé en 2003 par Fadela Amara.

Leur mission est de lutter contre les violences faites aux femmes, qu’elles soient d’ordre physique, morale ou physiologique, et commises dans le couple, la famille, par une connaissance ou un inconnu. L’association lutte également contre : les atteintes aux droits des femmes, (liberté de disposer de son corps, liberté de mouvement, de penser ou d’étudier), les intégrismes, le communautarisme, l’obscurantisme et le relativisme culturel. Elle intervient à ce titre aussi auprès des plus jeunes lors d’actions de sensibilisation dans les collèges et lycées.

Aujourd’hui l’association Ni Putes Ni Soumises dévoile sa nouvelle campagne, réalisée par l’Agence Marianne et Publicis Conseil.

« À Notre Place »

La campagne s’intitule #ÀNotrePlace et propose l’expérience suivante : placer un homme, Antoine, 23 ans dans le peau d’une femme, l’espace d’une journée, afin de rendre compte de la vulnérabilité et de l’intimidation trop souvent vécues par les femmes au quotidien.

Dans le film de 1’10’’ réalisé par Marianne, Publicis Conseil a imaginé l’expérience d’Antoine, grimé en femme le temps d’une journée. Les remarques sexistes, l’insistance des regards et la fragilité d’Antoine illustrent la difficulté du quotidien des femmes en prise avec le harcèlement de rue qui sévit plus que jamais en France en 2019.

Alors que le harcèlement de rue est encore d’une effrayante banalité́ pour certaines femmes en France, il est parfois difficile de faire comprendre à quel point il peut-être fatiguant et dégradant pour une femme de simplement se balader dans la rue​” explique Stéphanie Rameau, présidente du mouvement depuis 2016.

Une campagne aux résultats frappants

Réalisée sans trucage, cette campagne témoigne de la banalisation de la violence du harcèlement de rue et met l’accent sur la nécessité pour certaines femmes de changer de comportement : c’est en baissant les yeux, en évitant d’attirer les regards et en se faisant discrètes que les femmes perdent peu à peu leur place dans l’espace public. En fermant les yeux sur le harcèlement, le fossé de l’égalité des sexes se creuse.

Ce qui était important pour nous, c’est de laisser Antoine évoluer, sans script et sans consigne afin qu’il s’adapte seul à toutes ces situations” déclare Guillaume Gasquet, Directeur de Création de l’Agence Marianne et réalisateur de la campagne. ​“Dans son interview, Antoine évoque à quel point la posture féminine l’a obligée à être “resserré” ou “réduit”.

À travers cette nouvelle campagne choc, l’Agence Marianne et Publicis Conseil proposent une vision objective de ce qui se passe dans la rue pour véritablement sensibiliser le grand public à ce débat sociétal.

La campagne sera diffusée à partir du vendredi 25 octobre sur les chaînes du groupe Canal+ et France Télévisions, Ni Putes Ni Soumises entend sensibiliser largement le grand public aux notions de responsabilité, de respect et d’égalité des sexes. ​ ​

Ce film s’accompagne d’un large dispositif digital conçu et réalisé par l’Agence Marianne.

  • Une interview d’Antoine de 2m30, durant laquelle il fait état de son ressenti suite à cette expérience inédite.
  • Une expérience de cyber harcèlement : l’agence a créé un profil féminin pour Antoine sur un site de rencontre. Les messages reçus se sont avérés d’une incroyable violence.
  • Un chatbot disponible sur le Messenger de Ni Putes Ni Soumises permet de vous glisser dans la peau d’une femme, (lourdement) draguée pendant 24 heures.

Toutes les informations : ici 

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement