Découvrez le making of de la pub d’E.T., approuvée par Steven Spielberg

Lors de l’annonce de la création de la publicité avec E.T., l’acteur Henry Thomas ne pensait pas que Steven Spielberg approuverait cette décision.

« C’est le bébé de Steven Spielberg, vous savez ? Et il est très particulier à propos de ce film. J’ai donc toujours considéré toute tentative de réorganiser le personnage ou de le montrer dans un contexte différent comme la chose qui ne se produira jamais », explique Henry Thomas dans la vidéo.

« Et puis ils ont dit, eh bien, Steven a signé l’histoire. Il aime ça.  Et j’ai dit : Quoi? »

La vidéo était une publicité pour Xfinity créée par l’agence de publicité Goodby Silverstein & Partners, ou GS&P. 

Mais le directeur créatif exécutif de GS & P, Jim Elliott, a déclaré qu’après que l’idée d’une suite « E.T. » ait été lancée en juillet, Spielberg a donné des notes incrémentielles sur le processus et des commentaires sur les effets spéciaux.

Jim Elliott a reconnu que le projet était un «coup de lune». Mais a déclaré que chaque décision prise sur le court-métrage était prise en pensant à l’original.

De nombreuses références au film original E.T.

Et cette vidéo montre le soin et le dévouement qui ont fait de cette publicité quelque chose de spécial.

Lance Acord a réalisé le court-métrage intitulé « A Holiday Reunion ». Et la vidéo en coulisses explique que si vous regardez attentivement, le film possède des dizaines de références au classique de Spielberg de 1982. 

Par exemple, on retrouve une photo du chien d’Elliott tirée du film. Ou encore le dessin original d’Elliott d’E.T. comme on le voit dans le film.

L’autre clé importante pour conserver l’héritage d’E.T.  intact utilisait un extraterrestre marionnette plutôt qu’un personnage entièrement CGI ou un robot. La technologie a cependant énormément progressé. Et il y a une merveilleuse séquence dans cette vidéo d’un concepteur d’effets visuels contrôlant les yeux, la tête et la bouche de E.T. avec une télécommande.

« Un personnage si emblématique. Steven n’a jamais voulu faire de suite. C’est un personnage que tout le monde aime depuis des générations.  Vous ne pouvez donc pas tout gâcher. Nous avions une équipe de mécaniciens, peintres, fabricants de moules qui doivent tous recréer ce personnage », a déclaré Alan Scott, le superviseur des effets animatroniques de Legacy Effects.

Commentaires

Derniers Articles

 

La série Cowboy Bebop dévoile son générique

Wes Anderson dévoile un clip animé pour « The French Dispatch »

Le RER C décoré avec des œuvres des musées Parisiens

Glasgow : un immeuble transformé en pâtisserie géante

Chris Pratt sera Mario dans le film « Super Mario Bros »

Nouveau trailer de « Spencer » avec Kristen Stewart dans le rôle de Lady Diana

Pour ses 60 ans, Sophie la Girafe arrive au Musée Grévin

Les Chevaliers du Zodiaque : le film live-action dévoile son casting

Britney vs Spears : le documentaire Netflix se dévoile

Paris Urban Week : ouverture du Festival de la Street Culture

Le titre des « Animaux Fantastiques 3 » dévoilé

James Bond : Aston Martin lance une superbe mini DB5 pour enfants

Premier teaser pour le reboot de “Sex and the City”

« Les Griffin » expliquent l’importance du vaccin contre la COVID-19

Osaka installe des nouvelles plaques d’égout Pokémon

Les finalistes des URBAN Photo Awards 2021

Décès de Claude Lombard, chanteuse des génériques de la 5

Harley-Davidson présente un nouveau vélo électrique néo-rétro

Le tournage de la série « Obi-Wan Kenobi » est terminé

Warner prépare le remake de « Génération Perdue »

Beyond Monet : l’exposition immersive de Toronto

Londres : l’artiste Yinka Ilori transforme 18 passages piétons

Small Is Beautiful : l’art miniature s’expose à Paris

Une boulangerie amoureuse des lapins au Japon