Découvrez le making of de la pub d’E.T., approuvée par Steven Spielberg

Lors de l’annonce de la création de la publicité avec E.T., l’acteur Henry Thomas ne pensait pas que Steven Spielberg approuverait cette décision.

« C’est le bébé de Steven Spielberg, vous savez ? Et il est très particulier à propos de ce film. J’ai donc toujours considéré toute tentative de réorganiser le personnage ou de le montrer dans un contexte différent comme la chose qui ne se produira jamais », explique Henry Thomas dans la vidéo.

« Et puis ils ont dit, eh bien, Steven a signé l’histoire. Il aime ça.  Et j’ai dit : Quoi? »

La vidéo était une publicité pour Xfinity créée par l’agence de publicité Goodby Silverstein & Partners, ou GS&P. 

Mais le directeur créatif exécutif de GS & P, Jim Elliott, a déclaré qu’après que l’idée d’une suite « E.T. » ait été lancée en juillet, Spielberg a donné des notes incrémentielles sur le processus et des commentaires sur les effets spéciaux.

Jim Elliott a reconnu que le projet était un «coup de lune». Mais a déclaré que chaque décision prise sur le court-métrage était prise en pensant à l’original.

De nombreuses références au film original E.T.

Et cette vidéo montre le soin et le dévouement qui ont fait de cette publicité quelque chose de spécial.

Lance Acord a réalisé le court-métrage intitulé « A Holiday Reunion ». Et la vidéo en coulisses explique que si vous regardez attentivement, le film possède des dizaines de références au classique de Spielberg de 1982. 

Par exemple, on retrouve une photo du chien d’Elliott tirée du film. Ou encore le dessin original d’Elliott d’E.T. comme on le voit dans le film.

L’autre clé importante pour conserver l’héritage d’E.T.  intact utilisait un extraterrestre marionnette plutôt qu’un personnage entièrement CGI ou un robot. La technologie a cependant énormément progressé. Et il y a une merveilleuse séquence dans cette vidéo d’un concepteur d’effets visuels contrôlant les yeux, la tête et la bouche de E.T. avec une télécommande.

« Un personnage si emblématique. Steven n’a jamais voulu faire de suite. C’est un personnage que tout le monde aime depuis des générations.  Vous ne pouvez donc pas tout gâcher. Nous avions une équipe de mécaniciens, peintres, fabricants de moules qui doivent tous recréer ce personnage », a déclaré Alan Scott, le superviseur des effets animatroniques de Legacy Effects.

Commentaires

Derniers Articles

 

Game of Thrones : la fin des romans sera différente de celle de la série !

Des scientifiques redonnent sa voix à une momie de 3 000 ans

The Witcher : un film d’animation en préparation

Avec du papier, il recrée un quartier de Tokyo en miniature

Un patron récompense de 4 jours de congés ses salariés non-fumeurs

Adidas révèle une nouvelle paire hybride : la Superstan

Ikea construit un nouveau magasin sans place de parking

« Balance ta robe » : des avocats reprennent la chanson d’Angèle

Fortnite : une startup crée une compétition étudiante

Bébé Yoda apparaît en nuage, Internet devient fou

Cet artiste a créé de superbes affiches des nominés aux Oscars 2020

Séjournez avec votre Roméo dans la maison de Juliette à Vérone

Australie : cette artiste peint avec des feuilles brûlées des incendies

LEGO lance un modèle de la Station Spatiale Internationale

The Witcher: un acteur de Game of Thrones au casting de la saison 2

Nike révèle une nouvelle chaussure autolaçante

Le Mexique s’expose à la Villette tout en couleur

Voici la plus grosse fleur du monde

Captain Tsubasa: le nouveau jeu vidéo Olive et Tom débarque !

Une pub Belge pour le café Douwe Egberts devient virale

Les images spectaculaires du blizzard qui a frappé le Canada

Lexus imagine des véhicules capables de se déplacer sur la Lune

Genève féminise ses panneaux de signalisation

Netflix dévoile un court-métrage inédit et bien barré de David Lynch