Découvrez les Champs-Elysées en 2030

Bien que considérée comme « la plus belle avenue du monde », les parisiens n’apprécient pas vraiment les balades sur les Champs-Élysées. Et pour cause, trop de voitures, de bruit, de monde et même de dispositif sécuritaire.

Selon une étude, parmi les 100 000 piétons qui visitent les Champs-Élysées chaque jour, seulement 5% sont Parisiens. 71% des habitants trouvent le lieu trop touristique, 26% trop bruyant, 10% stressant et dangereux

Pour redonner plus d’attractivité à cette avenue emblématique, l’architecte Philippe Chiambaretta travaille sur un nouveau projet. L’idée ? Réduire considérablement la circulation routière et planter quelques milliers d’arbres. En somme, passer au vert et construire notre Central Park parisien.

Le projet ne manque pas d’ambition et pourrait prendre de nombreuses années à se mettre en place. Et pourtant, il semble nécessaire puisque la dernière fois que les Champs-Élysées ont connu des travaux, c’était en 1994. En effet, Jacques Chirac alors maire de Paris, avait pris la décision d’élargir les trottoirs pour donner plus d’espace aux piétons.

La végétalisation des Champs-Élysées

« La ville était vue comme une machine. Aujourd’hui il faut la revoir comme un métabolisme », explique l’architecte. Son projet, sur lequel il a travaillé plus d’un an, propose notamment de réduire de moitié les routes pour les voitures. Ainsi, l’avenue ne comporterait plus que 2 voies, au lieu de 4 actuellement. Et pour remplacer les pavés, il compte installer un revêtement silencieux.

Il propose également de réduire l’espace routier sur la place de l’Étoile et d’installer des rues piétonnes sur la place de la Concorde.

Mais le changement le plus notoire reste la végétalisation. L’architecte Philippe Chiambaretta compte planter 1 132 arbres sur toute l’avenue, ainsi qu’une voûte végétale en haut. Et les Jardins des Champs-Élysées accueilleraient un grand parc central, raccordé avec le Cours de la Reine, pour aller jusqu’à la Seine.

Si le projet est sélectionné, il faudra attendre 2030 pour le voir se réaliser. Le budget est estimé à 150 millions d’euros.

Commentaires

Derniers Articles

 

G-SHOCK lance un modèle Captain Tsubasa

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion