Découverte d’un crâne de dinosaure vieux de 99 millions d’années

Un minuscule crâne conservé dans l’ambre du Myanmar a permis d’identifier un nouveau dinosaure aviaire. Et c’est de l’ambre vieux de 99 millions d’années qui a conservé le tout. Le crâne à longs becs, aux grands yeux et aux dents acérées a reçu un nouveau nom : Oculudentavis khaungraae. C’est l’un des plus petits dinosaures et le deuxième oiseau le plus ancien après l’Archaeopteryx.

Le crâne entier ne mesure que 1,5 cm de long. Ainsi, Oculudentavis ne mesurait pas plus de 4 cm de long du bout de son bec au bout de sa queue. Une taille comparable à celle du colibri abeille, le plus petit oiseau vivant aujourd’hui. L’équipe a voulu étudier le fossile en détail sans endommager l’ambre. Pour cela, elle a utilisé des images radiographiques haute résolution pour créer un modèle 3D. Cette créature ressemblait à un oiseau et à un dinosaure mais à aucun autre connu.

Tout d’abord, le crâne suggère de la force. En effet, les os présentent un motif de fusion inhabituel et le crâne n’a pas de fenestra antorbitale. C’est un petit trou souvent trouvé devant l’œil. Les yeux d’Oculudentavis ont également surpris. La forme des os trouvés dans l’œil, les osselets scléraux, suggère qu’il avait probablement des yeux coniques avec de petites pupilles. Ce type de structure oculaire permet de se déplacer en pleine lumière. Bien qu’une activité diurne puisse être attendue pour un oiseau ancien de l’âge des dinosaures, la forme des osselets est entièrement distincte de tout autre dinosaure et ressemble à celle des lézards modernes.

Les minuscules et les énormes dinosaures auraient vécu en même temps

Ajoutant à la liste des caractéristiques inattendues, la mâchoire supérieure porte au moins 23 petites dents. Ces dents s’étendent sous l’œil et ne sont pas enfoncées dans des poches profondes. Une disposition inhabituelle pour la plupart des oiseaux anciens. Le grand nombre de dents et leur tranchant suggèrent qu’Oculudentavis était un prédateur qui aurait pu se nourrir de petits insectes.

La somme de ces traits : un crâne solide, une bonne vue et une dentition de chasseur, suggère qu’Oculudentavis menait une vie jusque-là inconnue chez les oiseaux anciens. En effet, c’était un prédateur diurne de la taille d’un colibri. Si l’équipe de recherche a raison sur l’âge et la position d’Oculudentavis sur la chronologie évolutive, elle réécrit ce que nous savons sur comment et quand, les grands reptiles ont évolué aux oiseaux. En effet, Oculudentavis est antérieure à l’apparition des colibris nourris au nectar de 70 millions d’années. Ce qui signifie que les minuscules dinosaures et les énormes dinosaures vivaient ensemble en même temps.

Commentaires

Derniers Articles

 

G-SHOCK lance un modèle Captain Tsubasa

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion