Découverte d’un crâne de dinosaure vieux de 99 millions d’années

Un minuscule crâne conservé dans l’ambre du Myanmar a permis d’identifier un nouveau dinosaure aviaire. Et c’est de l’ambre vieux de 99 millions d’années qui a conservé le tout. Le crâne à longs becs, aux grands yeux et aux dents acérées a reçu un nouveau nom : Oculudentavis khaungraae. C’est l’un des plus petits dinosaures et le deuxième oiseau le plus ancien après l’Archaeopteryx.

Le crâne entier ne mesure que 1,5 cm de long. Ainsi, Oculudentavis ne mesurait pas plus de 4 cm de long du bout de son bec au bout de sa queue. Une taille comparable à celle du colibri abeille, le plus petit oiseau vivant aujourd’hui. L’équipe a voulu étudier le fossile en détail sans endommager l’ambre. Pour cela, elle a utilisé des images radiographiques haute résolution pour créer un modèle 3D. Cette créature ressemblait à un oiseau et à un dinosaure mais à aucun autre connu.

Tout d’abord, le crâne suggère de la force. En effet, les os présentent un motif de fusion inhabituel et le crâne n’a pas de fenestra antorbitale. C’est un petit trou souvent trouvé devant l’œil. Les yeux d’Oculudentavis ont également surpris. La forme des os trouvés dans l’œil, les osselets scléraux, suggère qu’il avait probablement des yeux coniques avec de petites pupilles. Ce type de structure oculaire permet de se déplacer en pleine lumière. Bien qu’une activité diurne puisse être attendue pour un oiseau ancien de l’âge des dinosaures, la forme des osselets est entièrement distincte de tout autre dinosaure et ressemble à celle des lézards modernes.

Les minuscules et les énormes dinosaures auraient vécu en même temps

Ajoutant à la liste des caractéristiques inattendues, la mâchoire supérieure porte au moins 23 petites dents. Ces dents s’étendent sous l’œil et ne sont pas enfoncées dans des poches profondes. Une disposition inhabituelle pour la plupart des oiseaux anciens. Le grand nombre de dents et leur tranchant suggèrent qu’Oculudentavis était un prédateur qui aurait pu se nourrir de petits insectes.

La somme de ces traits : un crâne solide, une bonne vue et une dentition de chasseur, suggère qu’Oculudentavis menait une vie jusque-là inconnue chez les oiseaux anciens. En effet, c’était un prédateur diurne de la taille d’un colibri. Si l’équipe de recherche a raison sur l’âge et la position d’Oculudentavis sur la chronologie évolutive, elle réécrit ce que nous savons sur comment et quand, les grands reptiles ont évolué aux oiseaux. En effet, Oculudentavis est antérieure à l’apparition des colibris nourris au nectar de 70 millions d’années. Ce qui signifie que les minuscules dinosaures et les énormes dinosaures vivaient ensemble en même temps.

Commentaires

Derniers Articles

 

Le titre des « Animaux Fantastiques 3 » dévoilé

James Bond : Aston Martin lance une superbe mini DB5 pour enfants

Premier teaser pour le reboot de “Sex and the City”

« Les Griffin » expliquent l’importance du vaccin contre la COVID-19

Osaka installe des nouvelles plaques d’égout Pokémon

Les finalistes des URBAN Photo Awards 2021

Décès de Claude Lombard, chanteuse des génériques de la 5

Harley-Davidson présente un nouveau vélo électrique néo-rétro

Le tournage de la série « Obi-Wan Kenobi » est terminé

Warner prépare le remake de « Génération Perdue »

Beyond Monet : l’exposition immersive de Toronto

Londres : l’artiste Yinka Ilori transforme 18 passages piétons

Small Is Beautiful : l’art miniature s’expose à Paris

Une boulangerie amoureuse des lapins au Japon

Décès de Clive Sinclair, l’inventeur du ZX Spectrum

Le jeu vidéo DRIVER va être adapté en série

Kathryn Bigelow filme 5 styles de cinéma avec l’iPhone 13 Pro

Lancement d’une gamme de sodas « Cup Noodle »

LG dévoile un écran Home Cinema de 8 mètres de diagonale

La suite de « Jumeaux » avec Schwarzenegger, DeVito et Tracy Morgan

Dua Lipa se transforme en Sailor Moon dans son dernier clip

Red Bull fabrique le plus grand flipper du monde

Japon : des conteneurs de tri sélectif en forme de TITANS

UltraBOOST : Adidas présente sa collection 007