calvitie

Découverte accidentelle d’un remède potentiel contre la calvitie

La découverte accidentelle d’une substance faisant repousser les poils chez des souris de laboratoire pourrait ouvrir la voie à un remède potentiel contre la calvitie chez les humains. Une information révélée hier par une revue scientifique américaine.
« Notre découverte montre qu’un traitement de courte durée avec cette substance fait repousser les poils des souris » qui avaient été génétiquement modifiées pour être chroniquement stressées, explique le docteur Million Mulugeta, professeur de médecine adjoint à la faculté à Los Angeles.

« Cette avancée pourrait déboucher sur de nouvelles approches pour traiter la calvitie chez les humains en neutralisant les récepteurs d’une hormone jouant un rôle clé dans le stress », ajoute-t-il. De tels traitements viseraient surtout la perte des cheveux liée au stress et au vieillissement, précise ce scientifique. ©leparisien.fr

Commentaires
One Response to “Découverte accidentelle d’un remède potentiel contre la calvitie”
  1. Françoise dit :

    C’est dommage, l’alopécie lié à la génétique n’a pas encore de solution si je comprends bien. Mais les deux alopécies évoquées dans l’articles, elles sont déjà beaucoup de solutions. Mais au fait, quelle est ce remède trouvé par accident?

Laisser un commentaire

Catégories