Damien, le papa graphiste qui se tatoue les dessins de ses enfants sur le corps

Il y’a trois semaines, je vous parlais de Keith Anderson, un papa canadien qui a plusieurs dessins de son fils tatoués sur le corps. Cette fois direction la Belgique à la rencontre de Damien, un jeune papa graphiste qui lui aussi a des tatouages reprenant quelques oeuvres de son fils. Une rhinocéros, un bélier, un oiseau ou un requin, le style épuré des dessins d’origine passe vraiment bien en tatouages.

damien-papa-tatouages01

Le rhino de Léon quand il avait 4 ans

Le plus grand, Léon, à dessiné sur un tableau magique le rhino quand il avait 4 ans. Il était donc éphémère et je me suis empressé de le photographier pour ne pas le perdre. Notre premier métier, à sa maman et moi, c’est graphiste, du coup on a toujours pris le temps de regarder des images, des dessins, des chats et des animaux sur internet, ça a forcément du avoir une influence sur son trait.

Ce matin là, il y a 4 ans, j’étais abasourdi en voyant le style avec lequel Léon avait réussi à synthétiser la forme d’un rhino en quelques traits. J’aime me raconter que je n’arriverai jamais à faire un « logo » aussi pur d’un animal comme ça. C’est depuis ce jour-là que je me suis dit que j’allais archiver et photographier certains de ses dessins pour me les faire tatouer.

damien-papa-tatouages05

4 tatouages de mon fils, 1 de ma fille

Pour l’instant j’ai cinq tatouages, les quatre premiers sont de lui et là, en janvier je suis repassé à Paris pour me faire tatouer le cinquième, qui est un dessin de Véga. Véga, la petite soeur, a presque 5 ans. Elle a toujours vu les dessins de son frère se faire tatouer sur moi, les uns après les autres, et à 4 ans et demi, le même age que son grand frère à l’époque, elle a sorti ce bélier (ça devait être un elephant au départ mais elle a foiré et elle l’a transformé en bélier). Je me suis dit : voilà, ce sera son premier tatouage.

damien-papa-tatouages08

Obsession de la mémoire

Je pense que cet acte inconscient de me marquer ces choses viennent de mon obsession de la mémoire, ou de l’archive. Je crois que tous les graphistes ont cette obsession. Et le photographe avec qui je bosse aussi, David Widart, d’ailleurs il a insisté pour que je dise que ces photos sont faites avec son film numéro 180. Mon tatoueur c’est Jean André, un DA et artiste parisien. Jusqu’a présent c’est lui qui les a tous faits et j’essaye d’aller le voir le plus souvent possible. La Belgique c’est pas si loin de Paris.

damien-papa-tatouages02

damien-papa-tatouages06

damien-papa-tatouages03

damien-papa-tatouages04
damien-papa-tatouages09

Entretien avec Damien pour Golem13.
Photos : ©David Widart / Film #180

Commentaires

Derniers Articles

 

Un nouveau trailer pour « Jean-Christophe et Winnie »

Le tournage du prochain James Bond débute en décembre

Photoshop Toolbar: le porte-clefs ultime pour les graphistes

Will Smith interprétera l’hymne de la Coupe du Monde 2018

Le métro de Londres se parfume à la fraise

Les Crados reviennent sous la forme d’un jeu vidéo

Bordeaux : les nouveaux « Book Face » de la librairie Mollat

Un marathon Doctor Who de 7 semaines mis en place par Twitch !

Quand cette artiste italienne commande un café

Un spin-off sur Boba Fett par le réalisateur de « Logan » ?

La voiture Barbie la plus rapide du monde

Bangkok : le premier restaurant Totoro ouvre ses portes

Des designers rétablissent le problème des chaussures Dragon Ball

Warner va adapter un roman de George RR Martin

« Disenchantment », la nouvelle série d’animation du créateur des Simpson

Il met en scène sa passion pour les livres

Le film d’animation Super Mario bientôt sur vos petits écrans !

Lancement d’une glace « Ketchup Heinz » 

Wes Anderson : un restaurant dédié au film « La Vie Aquatique »

Elle réalise 50 autoportraits tirés de dessins animés

Chewbacca s’invite chez IKEA

Un pneu increvable pour vélo à imprimer en 3D

L’artiste Stan Herd détourne la nature pour faire des tableaux végétaux

Les peintures sur mains de Guido Daniele