Une thérapeute ouvre la première boutique à câlins

Le monde des adultes a aussi besoin de câlins. La thérapeute Samantha Hess de Portland dans l’Orégon, vient d’ouvrir la première boutique à câlins. Pour 60 dollars de l’heure, elle vous propose un peu de contact humain avec un câlin classique où les discussions sont « optionnelles mais possibles », une séance où il n’y a pas de dérapage possible, l’établissement est sous surveillance vidéo. On pourra vous caresser les cheveux tendrement, se tenir la main ou se prendre dans les bras le temps d’une pseudo sieste. Selon la presse américaine et la thérapeute, la boutique Cuddle Up To Me (caline-toi à moi) aurait déjà eu plus de 10.000 demandes de rendez-vous. Les séances durent au minimum 15 minutes. Un petit câlin entre midi et deux ?

Cuddle-Up-To-Me-2

Via tempsreel.nouvelobs

Commentaires

Derniers Articles

 

La première piste cyclable construite avec du plastique recyclé

Mena Stevenson, l’artiste qui s’habille avec les tissus des bus

Un dancefloor dans la piscine la plus profonde du monde

Réalité virtuelle : ils tentent de décrocher 200$ accrochés à un hélicoptère

Sony dévoile une « PlayStation Classic » à 99 euros

Il réalise une version japanime de « Rick et Morty »

Il tricote des pulls à l’effigie des stars de la musique

Une nouveau trailer pour « Le Retour de Mary Poppins »

La marionnette « Coco » fait le show à Disneyland

Les superbes tatouages articulés

L’Oktoberfest débarque à Paris et à Marseille

Nintendo propose des manettes NES pour la SWITCH

Les étudiants de Cambridge se mettent à nu pour la bonne cause

Un musée virtuel dédié au webdesign de 1995 à 2005

Lupicia lance des nouveaux thés inspirés par le Studio Ghibli

Des rats parisiens rejouent « Le Seigneur des Anneaux »

Milan : une installation spectaculaire pour le jeu vidéo « Spider-Man »

Un costume gonflable d’Han Solo dans la carbonite

Les restaurants sous-marins des Maldives

La SNCF revisite des films cultes

M&M’s ouvre un escape game gratuit à Paris

Les illusions de Wian Magic

Il réalise son autoportrait à la manière de 50 cartoons différents

Barcelone : les statues humaines des Ramblas