Un incroyable filet taillé dans le marbre

En 7 ans, ce sculpteur méconnu a donné vie à une incroyable sculpture digne des plus grands chefs-d’oeuvre de la Renaissance italienne. Sa particularité ? Elle est emprisonnée dans un filet qui donne l’illusion d’un filet tissé alors qu’il a lui-même été taillé dans le marbre !

Sculpture sur marbre : il réalise une prouesse !

À Naples, la Cappella Sansevero construite au XVIe siècle, abrite certaines des plus belles oeuvres d’art créées en Italie au XVIIIe.

Parmi ces oeuvres, on trouve un certain nombre de sculptures sur marbre qui témoignent d’un savoir-faire remarquable.

L’une des sculptures les plus incroyables présentes dans la chapelle est Il Disinganno (La désillusion, en français). Réalisée par le sculpteur génois Francesco Queirolo, elle représente un homme qui tente de s’échapper d’un filet tissé.

À y regarder de plus près, on s’aperçoit que le filet n’a pas été rajouté sur la sculpture mais a lui-même été taillé dans le marbre. Une véritable prouesse !

Une sculpture riche en symboles

Au-delà du talent indéniable de l’artiste dont témoigne ce filet taillé dans le marbre, la sculpture en elle-même est riche en symboles. Sur le site du musée de la Cappella, on lit qu’Il Disinganno est l’homme libéré du péché grâce à son intellect, représenté par le petit esprit à ses pieds. Ce dernier l’aide à se libérer tout en lui montrant le globe terrestre à ses pieds, symbole des biens matériels et de la possession. Sur le bas-relief, on peut lire l’histoire de Jésus rendant la vue à l’aveugle, un épisode choisi pour venir renforcer le sens de l’allégorie.

Un virtuose reconnu par ses pairs

Dans son livre intitulé Istoria dello Studio di Napoli, Giangiuseppe Origlia définit à juste titre cette statue comme « l’apogée de la sculpture sur marbre ». Il fait bien évidemment référence au talent de l’artiste illustré par ce filet en marbre qui n’a cessé d’impressionner les visiteurs du monde entier.

Une anecdote raconte même que les artisans en charge de poncer l’oeuvre à la fin de sa création n’osaient pas la toucher de peur de briser le filet entre leurs doigts.

Une visite incontournable si vous passez par Naples !

View this post on Instagram

Il capolavoro di Francesco Queirolo è senza dubbio il Disinganno, opera dedicata da Raimondo di Sangro al padre Antonio, duca di Torremaggiore. Dopo la prematura morte della moglie, Antonio si diede a un’esistenza avventurosa e disordinata, affidando il figlio alle cure del nonno Paolo. “Asservito – come ricorda la lapide dedicatoria – alle giovanili brame”, il duca viaggiò per tutta Europa, ma in vecchiaia, ormai stanco e pentito degli errori commessi, tornò a Napoli, ove trascorse gli ultimi anni nella quiete della vita sacerdotale. Il gruppo scultoreo descrive un uomo che si libera dal peccato, rappresentato dalla rete nella quale l’artista genovese trasfuse tutta la sua straordinaria abilità. Un genietto alato, che reca in fronte una piccola fiamma, simbolo dell’umano intelletto, aiuta l’uomo a divincolarsi dalle maglie intricate, mentre indica il globo terrestre ai suoi piedi, simbolo delle passioni mondane; al globo è appoggiato un libro aperto, la Bibbia, testo sacro ma anche una delle tre “grandi luci” della Massoneria. Il bassorilievo sul basamento, con l’episodio di Gesù che dona la vista al cieco, accompagna e rafforza il significato dell’allegoria. Giangiuseppe Origlia definisce questa statua “l’ultima prova ardita, a cui può la scultura in marmo azzardarsi”: il riferimento è ovviamente alla virtuosistica esecuzione della rete, che lasciò sgomenti celebri viaggiatori sette-ottocenteschi e continua a stupire i turisti odierni. A tal proposito, si tramanda che Queirolo avesse affidato il gruppo ad alcuni collaboratori per la finitura e la lucidatura. Tuttavia questi avrebbero rifiutato l'incarico per timore di rompere la delicatissima rete che avvolge il corpo dell'uomo: si dice quindi che Queirolo abbia condotto in prima persona tutti i lavori di finitura dell'opera. #statue #art #photography #travel #sculpture #sky #architecture #photooftheday #love #beautiful #photo #nature #city #travelphotography #museum #travelgram #picoftheday #monument #artwork #newyork #instagood #ig #bnw #europe #christmas #italy #history #follow #winter #napoli

A post shared by Giulia Sandulli Colosimo (@sciulya) on

Commentaires

Derniers Articles

 

L’Équipe en mode Manga pour la Coupe du Monde 2019 de Rugby

Zone51: il fait un « Naruto Run » pendant le live d’un JT américain

Le jeu vidéo « Narcos: Rise of the Cartels » dévoile son trailer

Sean Bean annonce qu’il ne veut plus mourir dans ses films

Une compagnie vous paie $1300 pour regarder 13 films de Stephen King

UNIQLO lance une nouvelle collection Dragon Ball

Mercedes va lancer sa trottinette électrique

FRIENDS : Ralph Lauren réédite le dressing de Rachel pour les 25 ans de la série

Grande exposition Charlie Chaplin à Nantes

Cobra : le film avec Stallone pourrait être adapté en série

Les plus belles cabanes de la planète

BioUrban : l’arbre artificiel qui absorbe autant de pollution que 368 vrais arbres

Une exposition AKIRA présentée à Tokyo

Le Seigneur des Anneaux: le tournage de la série se fera en Nouvelle-Zélande

NBCUniversal dévoile Peacock, sa futur plateforme de streaming

Le château de Downton Abbey est désormais sur Airbnb

Les finalistes du Prix AGORA 2019 sont dévoilés !

Le prochain film Mortal Kombat se dévoile

Il reproduits des toiles célèbres avec des objets du quotidien

Une affiche des « Dents de la Mer » avec effet 3D

Les emballages Kit Kat en plastique remplacés par du papier qui se transforment en origamis

La série The Office a maintenant son jeu de société

« VILE » : le street artiste qui donne l’impression de voir à travers les murs

S.O.S Fantômes 3 : la suite se dévoile !