Il couvre des graffitis racistes avec des autocollants de chats

Il existe de nombreuses façons d’empêcher les messages racistes d’atteindre les masses. Mais cette dernière est particulièrement mignonne. En effet, des photos ont révélé la manière ingénieuse de lutter contre les graffitis racistes et les affiches à Manchester. Le tout à l’aide de quelques autocollants de chats.

Chaque autocollant indique ainsi :

« Il y avait des déchets racistes ici mais je les ai recouverts avec cette photo de chat ».

Les autocollants dans la ville, couvrent des affiches d’Extinction Rebellion qui véhiculent des messages incendiaires sur l’immigration. L’histoire d’aujourd’hui met en vedette cette personne qui ne pouvait tout simplement plus supporter les graffitis racistes dans le centre-ville de Manchester. Et a trouvé comment améliorer la situation d’une manière brillamment spirituelle.

Le poseur d’autocollants reste inconnu

Bien que nous ne connaissions pas l’identité de la personne brillante qui utilise l’amour des chats pour lutter spécifiquement contre la haine à Manchester, les autocollants semblent provenir d’une organisation australienne appelée Cracks Appearing Distro.

Le groupe antifasciste vend une variété d’autocollants, ceux-ci coûtant 14 dollars pour un pack de 30. L’initiative à Manchester a été largement salué, avec par exemple une personne disant :

« J’adore cette idée. Je passais des heures à gratter les autocollants racistes des arrêts de bus. »

Une autre personne a répondu : « Ne pouvons-nous pas simplement remplacer les racistes par des chats ?  Au moins, ils savent comment couvrir leur m***e »

Ce travail reflète celui de Cibo. L’artiste de rue italien qui recouvre les graffitis racistes avec des peintures murales de différents aliments. Il utilise des images simples et saines de pâtes ou de salades pour couvrir chaque chose raciste qu’il voit, et les revoit chaque fois qu’elles sont dégradées.

Il a déclaré  : « chaque fois qu’ils revenaient pour ruiner mon travail, j’ajoutais des peintures murales de sauces sur la saucisse (sa peinture murale originale). De cette façon, leur haine est devenue une partie de ma cuisine. »

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement