Un prof expose 30 ans d’objets confisqués dans des écoles

Guy Tarrant est enseignant et artiste originaire de Londres. Du  9 novembre 2013 au 1er juin 2014, le V&A Museum of Childhood expose ces objets confisqués dans des écoles primaires et secondaires de la région de Londres depuis 30 ans. De la réplique d’arme à feu à l’étoile de ninja en passant par la hache maison et les figurines Star Wars, Guy Tarrant a collecté ces objets enfermés dans des placards durant des décennies.

“Since qualifying as a teacher my art practice has concentrated specifically on school pupil interactions involving play and resistant behaviours. The objects in the cabinets evidence playful activities that reject and evade rules, activities that are impulsive, free and with a touch of danger. These types of items may often reveal an insight into the elaborate lives of young people.” – Guy Tarrant

confiscation-cabinets13

confiscation-cabinets1

confiscation-cabinets5

confiscation-cabinets2

confiscation-cabinets3

confiscation-cabinets4

confiscation-cabinets9

confiscation-cabinets10

confiscation-cabinets15

confiscation-cabinets16

confiscation-cabinets17

confiscation-cabinets11

confiscation-cabinets12

confiscation-cabinets6

confiscation-cabinets7

confiscation-cabinets8

confiscation-cabinets

 

Derniers articles dans Art Design

  • Ils installent des épiceries solidaires miniatures en libre-service

    Si les bibliothèques en libre-service (boîtes à livres) sont de plus en plus répandues, voici une démarche généreuse encore plus utile. Aux États-Unis, certains particuliers ont décidé d’installer des Blessing Box devant leur domicile. De fabrication artisanale, ces petites armoires en bois contiennent des produits et des aliments de première nécessité. Pâtes, riz, soupes, céréales, brosse à dents, tampons… les personnes […]

  • Paris : une barque de réfugiés faisant naufrage installée sur les bords de Seine

    Le 11 janvier dernier, le Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants (BAAM) a inauguré la nouvelle année à sa façon. L’association a adressé ses voeux aux politiques sous la forme de 50 propositions. Ces revendications si elles sont écoutées et mises en pratiques « permettront de faire enfin bouger les lignes ». Le but à atteindre : […]

  • Chili : ils tricotent pour lutter contre le sexisme

    Une fois par mois, le collectif 100% masculin « Los Hombres Tejedores » (les hommes qui tissent) se réunit dans les rues de Santiago pour tricoter en public. Le but : promouvoir « une société plus tolérante et accueillante ». Nos 11 gaillards proposent des cours de tricot aux hommes et aux femmes qui souhaitent s’y mettre. Le concept […]

  • Il tricote des pulls des lieux qu’il visite

    Pendant les fêtes, vous avez peut-être porté votre fameux pull moche de Noël. Voici une personne pour qui le game va continuer toute l’année. Repéré sur Imgur, Sam Barsky est un passionné de tricot qui adore confectionner des pulls à l’effigie des endroits qu’il visite. Du Golden Gate de San Francisco au Tower Bridge de Londres […]

Commentaires

Commentaires
13 Responses to “Un prof expose 30 ans d’objets confisqués dans des écoles”
  1. Arpac dit :

    Je crois que cet enseignent a collecté tous ces objets auprès des instits de diverses écoles. Enfin, je l’ai compris comme ça. En tout cas, pour avoir des enfants, je crois que 90% de ces babioles appartenaient à des garçons!

  2. Axel dit :

    Confisquer un ballon, une Chatterbox, et même un bracelet de l’amitié… Je confirme, il y a tout de même du vice dans cette personne…

  3. Mei dit :

    Je comprends l’idée de confisquer certain objet comme la hache ou balles de fusils (des objets qui pourrai blesser un autre enfant)… mais ne pas rendre les autres jouets à ces enfants c’est bien triste pour eux !

    Pauvre enfant qui n’aura jamais plus sa game gear…

  4. Mons dit :

    hoo mon pauvre petit Kaes… Bouhouhouuuu.
    Méchant! vilain professeur!
    Faut vraiment être débile pour ne voir que ça. Moi je me demande en premier pourquoi il les a pas balancés tout simplement, et ensuite j’approuve le fait qu’il les ai gardés.
    Si vous aviez simplement un peu plus de curiosité vous verriez qu’en art contemporain on fait des choses beaucoup plus cinglées… Là c’est juste une petite expo de rien du tout.
    Allez bisous, et si vous êtes sages vous aurez une sucette.

  5. 6rill dit :

    Le prof qui m’aurait piqué ma game gear, il est pas né !

  6. Kaes dit :

    Malsain : « Regardez mes trophées, regardez ce que j’ai confisqué, regardez ces mômes que j’ai fais pleurer. » Voila comment j’interprête cette expo. Si je peux tout à fait concevoir de confisquer un tomawak ou des munitions d’armes à feu, je le comprends beaucoup moins pour de petits objets divers et variés, surtout en si grande quantité. D’autant qu’un objet confisqué était le plus souvent rendu en fin de journée, voir en fin d’année scolaire, c’est assez impressionnant de voir que cette personne s’est fait un plaisir de collectionner ce qui pour des mômes étaient des trésors. Bref, une grande malade. Cinglée…

    • Géro dit :

      Même impression !

    • Idal dit :

      Bonjour,

      Je pense que votre interprétation est bien trop tranchée. Vous associez directement le fait d’avoir en possession ces objets à un plaisir malsain du professeur d’avoir confisqué les objets pour lui-même sans penser à l’enfant.

      Pour avoir un père instit, je peux affirmer que quand il confisque un objet sans le rendre à la fin de la journée, c’est soit parce que ça créer (créé?) une dispute, soit parce que l’objet en question n’a rien à faire dans le cadre scolaire (portable, games boy,…) et que cela perturbe le cours.
      Mais il n’a jamais rien gardé pour lui-même par pur sadisme, le fait est simplement que quand on dit à un élève que l’objet supprimé sera rendu à ses parents quand ils viendront le réclamer ben on se retrouve avec des tiroirs qui se remplissent sans se vider. (quand à savoir si les parents ne sont jamais prévenus par peur de la punition ou si c’est un choix délibéré des parents pour apprendre les règles j’en sais rien mais j’aurais bien risqué un mois de punition pour récupérer ma game boy tout en sachant que mes parents auraient été capable d’attendre plusieurs jours avant d’aller la réclamer dans le seul but que j’apprenne la leçon).
      Enfin, tout ça pour dire que si les profs gardent les objets c’est en général dans le seul but de les restituer à un moment (quoique là 30 ans on peut commencer à désespérer…) sinon j’aurai pu changer 3 fois de téléphone dans l’année et doubler ma collection de jeux vidéos…

      • moi dit :

        tout à fait d’accord, il faut arrêter de croire que les profs sont des sadiques !!!
        j’adore cette idée d’expo !!

    • Castor dit :

      Il n’est écrit nul part qu’il les a confisqués lui-même. Ils les a collectés auprès des enseignants qui les avaient confisqués. On lit avant d’écrire n’importe quoi.

  7. michel du 93 dit :

    et l’orthographe on se torche le cul avec ?

Laisser un commentaire

Catégories