Le style Hipster rencontre les films cultes

Quand la typographie et les logos de type « hipster » revisitent les films cultes cela donne CineHipsters. De Forrest Gump à Kill Bill en passant par Scarface, Pulp Fiction ou Orange Mécanique, un travail de logotype qui va surement débuter une carrière de t-shirt.

cinehipsters-forrest

cinehipsters-pulp

cinehipsters-predator

cinehipsters-KillBill

cinehipste-True

cinehipsters-back

cinehipsters-dexter

cinehipsters-Indiana

cinehipsters-Inglorious

cinehipsters-spider

cinehipsters-tortues

cinehipsters-Walking

cinehipsters-scarface

cinehipsters-Breaking

Commentaires

Derniers Articles

 

Norvège : dormir dans les fjords dans cette Birdbox

Netflix : les films du studio Ghibli disponibles en mars

Friends : les acteurs bientôt réunis pour une émission spéciale

Le tombeau de Romulus aurait été découvert sous le Colisée à Rome

Le créateur des figurines LEGO, Jens Nygaard Knudsen, est décédé

Un musée éphémère en l’honneur de Britney Spears

Netflix : la série d’animation Transformers se dévoile

La Maison Karl Lagerfeld lance son « Pac-man »

Dans ce refuge, vous pouvez passer la journée avec des loups

Les rencontres de sosies les plus improbables

La saison 3 de Westworld dévoile un nouveau trailer !

L’association HandsAway dévoile une campagne contre le harcèlement

Paris : le passage de Kim Kardashian et Kanye West au KFC affole Twitter

Hasbro va relancer la production des petites consoles TIGER

Une influenceuse simule un voyage à Bali avec une séance photo chez Ikea

Cette grand-mère utilise des LEGO pour aider les personnes handicapées

Les Maîtres de l’univers: découvrez le casting vocal 5 étoiles de la série Netflix

Burger King affiche un Whopper moisi pour une bonne raison

Exposition sur Louis de Funès à la Cinémathèque française

Le Sony World Photography Awards 2020 révèle ses finalistes

Quicksett : l’invention qui va changer la vie des snowbordeurs

Overwatch bientôt adapté en série sur Netflix ?

Ces photos d’oursons qui dansent font le tour du monde

Deepfake : quand Neo choisit la pilule bleue