Chartres: décès d’une adolescente de 16 ans après un repas dans un kebab

Chartres (Eure-et-Loir), elle décède des suites d’une intoxication alimentaire qui pourrait être liée à la prise d’un repas dans un kebab de la ville.

Le jour même du décès, la Direction générale de le concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a fermé l’établissement après un contrôlé diligenté par le parquet. Il a été fermé pour «des normes d’hygiène insuffisantes et de nombreuses anomalies», d’autant qu’il se trouve à proximité d’un lycée», a précisé Philippe Peyroux. Sa belle-soeur, qui elle aussi s’était plainte de maux de ventre, de nausées et de vomissements, avait partagé deux repas en commun avec la victime, dont l’un chez un ami et l’autre dans un kebab mercredi dernier, a précisé à l’AFP une source judiciaire.

Mort à la suite d’«une intoxication alimentaire»

«L’autopsie pratiquée mercredi après-midi sur le corps de la jeune fille a permis de déterminer que la victime avait subi un choc multi-viscéral et que le décès faisait suite à une intoxication alimentaire», a indiqué le procureur de la République de Chartres, Philippe Peyroux.

Des prélèvements ont été effectués dans le fast-food, mais aussi chez le particulier où les deux jeunes femmes avait déjeuné, afin de les comparer à ceux retrouvés dans le corps de la victime.
«Sur la base des éléments actuellement en notre possession, nous ne sommes pas en mesure d’établir un lien vérifié sur le plan médical et biologique entre le décès de la jeune femme et les conditions d’hygiène du restaurant», a affirmé le procureur de la République, qui attend le résultats des différents prélèvements.

«Si un lien était établi, je saisirais un juge d’instruction pour homicide involontaire», a ajouté M. Peyroux.

La belle soeur a été admise au centre hospitalier de Chartres pour y être surveillée médicalement. Le 22 janvier, un adolescent de 14 ans était décédé après un dîner pris la veille dans un restaurant Quick d’Avignon. L’ancien gérant de ce Quick est poursuivi pour «homicide involontaire» ©LeParisien.fr

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement