De nuit, il survole Chamonix en parapente et ski

Les amoureux de la station connaissent sans doute Chamonix dans ses moindres recoins et pistes skiables, mais peu ont eu l’occasion de survoler la station, seul et de nuit seulement éclairé par la lune.

Le speed rider Valentin Delluc, 25 ans, s’est envolé du glacier des Bossons le 16 mars dernier, avec pour seuls phares, la lune et sa voile de parapente illuminé grâce à un système de LED élaboré par ses soins au cours de l’été 2016.

Dans Moonline, le jeune homme de 25 ans partage les images de ce survol insolite et captivant. il lui a fallu des mois d’entrainement et de recherches technologiques pour préparer cet envol, un soir de pleine lune avec un guide et deux cadreurs.

Contrairement au temps moyen d’un speed riding, environ 1 min 30 s, Valentin Delluc a pu rider pendant près de 4 min 20 s en hors-piste et dans des conditions exceptionnelles.

Commentaires

Derniers Articles

 

Une église parisienne tente la quête avec paiement sans contact

Le plus grand labyrinthe de neige du monde est en Pologne

Voici le selfieccino, un café avec votre portrait imprimé dans la mousse

Si Stranger Things était un film d’animation japonais…

Le challenge de l’électricité statique

Le compte instagram des plus beaux sols de Paris voyage

Un fan réalise le trailer du film FRIENDS

De l’art sur des sachets de thé

Les cuissardes Ugg débarquent !

Jurassic Park : lancement d’une Jeep électrique pour enfants

Des éboueurs créent une bibliothèque avec les livres jetés

Nintendo Labo : des accessoires en carton pour Switch

Il s’incruste hors-champ sur des pochettes d’album

Un bar éphémère réalisé en LEGO va ouvrir à Londres

La nouvelle série de Netflix met les 90’s à l’honneur

Cette robe change de couleur toute seule !

Google trouve à quelle oeuvre d’art vous ressemblez le plus

Un livre pour faire des sons électroniques avec du papier

Des photos d’enfants du monde entier avec leurs jouets

Le jargon de la pub en vinyles

À la découverte de Trust Icon, street artiste londonien

Muni de son smartphone, il donne vie aux objets qui l’entourent

Il se prend en photo autour du monde avec Godzilla

De l’origami animale dans des peaux d’agrumes