Cette fresque utilise 200 000 bouchons de bouteilles recyclées

De nombreux artistes du monde entier commencent à s’orienter vers l’art qui attire l’attention de tous. Celui sur la question du changement climatique. Parmi ces exemples, nous avons encore un autre artiste : Oscar Olivares, 23 ans, du Venezuela, avec sa gigantesque fresque murale réalisée à partir de bouchons de bouteilles. 

En effet, l’artiste Oscar Olivares a collaboré avec OkoSpiri et d’autres pour créer une impressionnante fresque murale au Venezuela.

« En plus des techniques, j’ai toujours utilisé mon art pour être heureux et pour exprimer ce que je ressens et pense. Je suis profondément heureux quand je dessine ou peins. Et je veux que les gens qui regardent mon travail ressentent le même bonheur que je ressens pendant le processus de création. Pour être honnête, à la fin, je n’ai pas pris la décision de devenir un artiste visuel. C’est juste ce que je suis et si je n’étais pas devenu artiste, j’aurais été une personne totalement différente. »

La murale comporte plus de 200 000 bouchons de bouteilles

Oscar Olivares, a collaboré avec l’organisation environnementale locale OkoSpiri. Ainsi il a créé une gigantesque fresque murale utilisant des bouchons de bouteilles en plastique recyclé et des couvercles de conteneurs. Il a fallu 2 mois pour plâtrer plus de 200 000 bouchons en plastique sur le mur d’une petite place. La Plaza Escalona, ​​dans la municipalité d’El Hatillo à Caracas. La murale s’étend sur un total de 45 mètres de long. Elle mesure 3,5 mètres à son point le plus court et 7,25 mètres à son point le plus élevé.

« L’initiative est venue de l’ONG OkoSpiri. Ils m’ont invité à participer en tant qu’artiste du projet de création de la première éco-murale du Venezuela en utilisant simplement un bouchon de bouteille », a expliqué le jeune artiste.

« Au début, cela semble impossible, mais j’ai fait quelques recherches et j’ai plongé profondément dans le pointillisme et la couleur. Cela m’a aidé à comprendre qu’il était non seulement possible de faire une bonne peinture murale à l’aide de bouchons. Mais aussi quelque chose de dur mais impressionnant et qui en valait donc la peine. »

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement