Avec cette crèche, Bansky lance un appel à la paix en Cisjordanie

Banksy dévoile une de ses oeuvres, et aussitôt on en voit une nouvelle émerger à l’autre bout du monde. Il y a deux semaines, le créateur anonyme révélait un mural au Royaume-Uni. Ce dernier alertait sur la situation des sans-abri en période hivernale. Et hier, le street artiste a officialisé sur son Instagram une nouvelle oeuvre pour le moins originale. En effet, cette fois, il ne s’agit pas d’une réalisation au pochoir, mais d’une crèche. Inaugurée à Bethléem, en Cisjordanie, elle dénonce les violences qui déchirent ce territoire dans le cadre du conflit israélo-palestinien.

Une oeuvre politique

Au premier abord, la crèche baptisée La cicatrice de Benthléem paraît tout à fait classique. On y retrouve Marie, Joseph, un âne, un boeuf, et, bien sûr, Jésus enfant. Toutefois si l’on prête attention au décor, l’art de Banksy se révèle, comme à l’accoutumée, résolument engagé.

En effet, cette scène en apparence paisible se déroule au-devant d’un grand mur de béton sur lequel sont tagués plusieurs messages de paix. Et surtout, un obus a frappé l’édifice. La forme de son impact évoque une représentation de « l’étoile de Bethléem ». Selon le Nouveau Testament, cet astre aurait annoncé la naissance de Jésus à Bethléem, et guidé les rois mages vers cette ville située à quelques kilomètres au sud de Jérusalem.

Un lieu d’exposition qui ne doit rien au hasard

L’oeuvre a été inaugurée à l’entrée de l’hôtel Walled Off, un lieu ouvert par Banksy en 2017. Cet établissement se situe à proximité du mur de séparation qu’Israël a érigé lors de la seconde Intifada, en 2002. Deux années plus tard, la Cour internationale de justice avait jugé cette installation illégale, car elle entravait les palestiniens dans leur mouvement.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que Banksy prend le conflit israélo-palestinien pour sujet. Ainsi, il s’était déjà rendu en 2007 à Bethléem pour y couvrir plusieurs murs de graffitis antimilitaristes.

 

 

 

 

 

Commentaires

Derniers Articles

 

G-SHOCK lance un modèle Captain Tsubasa

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion