C’étaient quoi les dessins animés des années 2000 ?

DESSINS ANIMÉS 2000

Haaaa les dessins animés… Depuis l’invention de la télévision, chaque génération d’Hommes a ses références dans le domaine. Des Pantomimes lumineuses d’Emile Reynaud aux dessins animés 3D, tout le monde à ses propres souvenirs d’enfance liés à ses séries animées préférées. Mais aujourd’hui c’est de celles qui avaient la côte au début des années 2000 dont on va parler. Celles que l’on regardait le matin avant d’aller à l’école et l’après-midi en prenant son goûter. Celles qui ont marqué une génération qui a à peu près 20-25 ans aujourd’hui

Pas de classement en vue, juste une petite séance nostalgie pour toutes les personnes nées entre 1990 et 2000, les « millenials » comme on aime les appeler. Car oui, avant qu’internet ne vienne envahir notre quotidien, c’est bel et bien devant la télé que l’on passait le plus de temps enfants (quand les parents le voulaient bien).

Les indémodables

Certaines de nos séries animées ont eu tellement de succès que de nouveaux épisodes sortent encore aujourd’hui et se renouvellent même. C’est le cas des Super Nanas qui ne sont plus trois (Bulle, Belle et Rebelle) mais quatre. Bliss, ou Blisstina, est un peu plus grande que ses comparses et a la peau plus foncée. Mais ce ne sont pas les seules puisqu’il paraîtrait que la bande de Mystères et Compagnie, dans le dessin animé Scooby Doo du coup, va faire équipe avec le duo de la série Supernatural dans un crossover qui s’annonce déjanté.

Les générations suivantes continuent aussi de regarder un très grand classique français : Les Totally Spies. Les trois espionnes (décidément, toutes les équipes de filles badass fonctionnent par trois) – Sam, Clover et Alex – sauvent le monde en cachette avec Jerry depuis maintenant 2002 et elles n’ont pas l’air de vouloir prendre leur retraite (et ça c’est cool !). Pareil pour les français d’Oggy et les Cafards, un dessin animé qui cartonne dans le monde entier puisqu’il n’y aucun dialogue et donc pas de barrière de la langue. Idem pour South Park (qui est certes censé être une série pour adulte) qui continue de nous faire marrer depuis 1997 en se déclinant même en films et plus récemment, en jeux-vidéo.

Les « inspirés »

Le monde de l’animation aime aussi s’inspirer d’autres oeuvres. En France, ce qu’on voit le plus ce sont les dessins animés tirés de bande dessinées. C’est le cas du Marsupilami, cet étrange animal avec sa queue phénoménale, de Kidd Paddle et tous ses potes prêts à tout pour jouer à des jeux vidéo « violents » ou encore de Titeuf et sa bande de pré-adolescents un peu obsédés sexuels qui découvrent la vie. Mais c’est aussi ce qui se passe beaucoup au Japon car les mangas aussi finissent souvent par se décliner en animes. Et celui qui passait à la télé dans les années 2000 c’était Détective Conan, ce petit génie fan de Sherlock Holmes qui résout toutes les enquêtes dans son corps d’enfant (alors qu’en fait c’est pas un enfant mais on lui a donné du poison donc il a rajeuni).

On peut aussi parler de Jumanji, la série animée inspirée du célèbre film avec Robin Williams, des dessins animés Père Castor qui ont bercé des milliers de petits enfants français (même que c’est le seul dessin animé qu’on regardait à l’école) ou même de Jackie Chan qui a tout simplement utilisé l’identité de l’acteur connu pour ses films de kung-fu. Mais le plus classique des classiques c’est quand même Pokémon et son générique entêtant que l’on reconnait aux trois premières notes.

Les étrangers

Comme pour nos parents et comme pour les générations après nous, la mondialisation avait déjà fait son petit bout de chemin et nous avait ramené des petites pépites d’animation. On ne va pas se mentir, la majeure partie d’entre elles venaient des Etats-Unis ou du Japon, clairement leaders sur le marché du dessin animé.

Inspiré directement de Pokémon, Digimon nous a aussi bien bourré le crâne avec son générique de début. Pareil, ce sont des dresseurs de monstres sauf que l’histoire est plus dans le délire science fiction que fantastique puisque les créatures sont numériques et viennent d’un monde uniquement composé de données informatiques : le digimonde. Mais les dessins animés japonais c’est aussi le génial Yu-Gi-Oh! qui a eu son moment de gloire dans les cours de récré et Hamtaro, les aventures quotidiennes d’un petit hamster trop mignon.

Même si à l’heure d’internet et du streaming les séries les plus influentes viennent du Japon, à l’époque, ce sont les américains qui plaçaient le plus de dessins animés sur nos écrans télévisés. Et celui qui a fait un énorme carton c’est ce bon vieux Bob L’Éponge ! C’est carrément devenu une mode. Tout le monde avait sa peluche, ses chaussures, son sac, son T-Shirt etc. Et encore aujourd’hui, l’éponge et son pote Patrick l’étoile de mer inspirent des milliers de mèmes sur internet. Il y avait aussi tout ce qui était Les Razmoket, La Famille Delajungle (qui ont eu leur crossover d’ailleurs) ou le moins connu Rocket Power qui étaient vraiment géniaux à l’époque. Puis on était aussi pas mal niveaux « savants fous » avec Le Laboratoire de Dexter (pour ceux qui avaient Cartoon Network) et Jimmy Neutron et son énoooooorme cerveau. D’ailleurs niveau forme de tête bizarre il y avait aussi Hé Arnold! et son crâne en forme de ballon de rugby. On se souvient aussi de La Cour de Récré et tous ses gosses turbulents et peut être un peu moins de Clifford le gros chien rouge et de Michat-Michien, ce dessin animé un peu chelou…

Bon après on regardait aussi les aventures de Sourire d’Enfer et son appareil dentaire qui nous venait tout droit du Canada. Charlotte c’était un peu notre future nous. Elle avait 13 ans, portait un appareil dentaire et avait une vie que pratiquement tous les adolescents ont eu.

Ceux bien de chez nous

Mais en France aussi on a eu nos gros succès ! Tout le monde se souvient de Code Lyoko, où les prémisses du dessin animé réalisé en 3D. La série « futuriste » a d’ailleurs pas mal divisée : soit on l’aimait, soit on la détestait. Les Zinzins de l’Espace aussi c’est français, même si le générique est chanté et composé par le grand Iggy Pop. Puis il y avait Les Ratz avec les voix d’Eric et Ramzy. Encore un générique hyper entêtant qui s’est même décliné en hit avec clip et tout…

Pour continuer dans le milieu aquatique, on peut aussi citer La Famille Pirate et ses personnages tous plus attachants les uns que les autres. Et pour conclure sur les réalisations françaises impossible de ne pas aborder les classiques « Martin ». Mais si vous savez le fameux Martin Matin qui se transformait en un truc différent tous les jours et Martin Mystères, un agent spécial de 16 ans spécialisé dans le phénomènes paranormaux.

Enfin voilà, on va s’arrêter là parce que les années 2000 regorgent de dessins animés tous plus classiques et cool les uns que les autres. Même si aujourd’hui ça ne doit pas être mal non plus, c’est toujours agréable de retomber dans un peu de nostalgie… Se souvenir du « bon vieux temps » quoi ! Et ce qui est intéressant, c’est que pratiquement tous ses classiques de notre enfance font maintenant partie de la pop culture.

Et pour les gens un peu plus vieux qui ont aussi besoin de leur dose de nostalgie télévisuelle, on aussi ce qu’il vous faut : C’était quoi la Cinq ?

Commentaires

Derniers Articles

 

Les animaux en fil de fer de Candice Bees

Avec sa calèche, il lance le « Uber Amish »

Les urinoirs qui font pousser des fleurs arrivent à Paris

Un tatouage animé de Rick et Morty

Un nouveau « Denver, le petit dinosaure » arrive sur M6

Une structure gonflable pour jouer à « Chass’Taupes »

Le pont de Trestle dans l’Iowa

Le Mexique décroche le titre de champion du monde de Cosplay

Harry Potter : il fabrique des cartes de Chocogrenouille en Lego

The Walking Dead: Negan devient un personnage de « Tekken 7 »

CoolingStyle, un climatiseur portable lancé sur kickstarter

Quand les mascottes publicitaires se prennent en photo

Lancement d’une nouvelle collection de boxers Saint Seya

ProForm : la salle de sport qui s’invite directement dans ton salon

Un salon de thé dissimulé derrière un distributeur automatique

Les cartes Magic prennent vie grâce à la réalité augmentée

Décès du mannequin « Zombie Boy » à l’âge de 32 ans

Une nouvelle collection de chaussures Toy Story

Elle remplace ses collègues de bureau par des personnages de la peinture classique

« Mission impossible : Fallout » projeté sur une falaise norvégienne

« Unzipped », la nouvelle installation surréaliste d’Alex Chinneck

Nicky Larson : un teaser pour le prochain film d’animation

« Alf » pourrait faire son retour dans une nouvelle série

Les plus belles portes de Paris