MyriamSzabo

Celle qui « enlevait le bas » 30 ans après chez Ardisson

Ce sont des affiches qui ont marqué l’histoire de la publicité en France. En 1981, Myriam Szabo enlevait le haut puis le bas, pour l’afficheur Avenir.

Trente ans plus tard, celle qui a fui la célébrité pour pratiquer le bouddhisme explique son choix sur le plateau de Salut les Terriens !.
Le 2 septembre, elle enlevait le haut. Le 4 septembre, elle enlevait le bas. Myriam Szabo était la fameuse mannequin qui s’est dévoilée sur ces affiches placardées dans les villes de France au début des années 1980 provoquant un véritable buzz (bien que le mot n’existait pas à l’époque). Une première application de la méthode dite du teasing utilisée par l’afficheur Avenir qui a marqué l’histoire de la publicité et qui demeure aujourd’hui un cas d’école.

Alors âgée de 19 ans, Myriam Szabo devient une star. Télévision, mannequinat, cinéma, de nombreuses opportunités s’offrent ainsi à elle. Mais loin de toute cette agitation médiatique, elle fait un autre choix : celui de la spiritualité.

De confession boudhiste, celle qu’il faut désormais appeler Yumma Mudra a refusé toutes les propositions afin de consacrer sa vie à la religion. « La pratique spirituelle c’est ce qui a donnée du sens à ma vie, a-t-elle expliqué samedi dans l’émission Salut les Terriens !. C’était plus important que tout le reste. »

Expliquant ne « jamais avoir regretté ce choix », elle vit désormais en Belgique et vient de publier son autobiographie intitulée La voie qui danse. Source : programme-tv.net

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
SALUT LES TERRIENS du 25/02/12 – P3: Spiritualité plutôt que célébrité

Les commentaires sont fermés.

Catégories