Cecilia Paredes, l’artiste péruvienne qui se fond dans ses oeuvres

Cecilia Paredes est une artiste Péruvienne née à Lima, qui passe désormais son temps entre sa ville natale et Philadelphie aux États-Unis. Son oeuvre consiste dans une sorte de camouflage ou elle se fond dans le décor, en faisant une juxtaposition entre son corps et l’oeuvre d’art. Nous vous laissons juger par vous-mêmes.

« Je travaille sur le thème de construire ma propre identité »

Elle étudie l’art à l’université Catholique de Lima, à Cambridge, en Angleterre mais aussi à l’Académie des Beaux Arts de Rome. Elle termine ses études à l’Université de Calgary, au Canada. Pour chaque portrait, Cecilia accroche des tissus imprimés, avant de se mettre par-dessus avec sa peau teinte en fonction du tissu, tout comme ses vêtements. Seuls ses cheveux marquent une vraie dissociation avec le tissu. L’ensemble de son corps s’efface donc pour ne former qu’un avec l’œuvre.

A propos de son travail, elle déclare : « J’enveloppe, couvre, ou peins mon corps à partir du même modèle que le tissu, et je me représente dans le cadre de ce paysage, » explique-t-elle. « Par cet acte, je travaille sur le thème de construire ma propre identité avec mon entourage et la partie du monde où je vis et que j’estime que je peux appeler maison. Dans ma bio, je suis décrite comme nomade, ainsi peut-être que ceci est aussi un besoin de faire un processus de transfert constant. » L’oeuvre de Paredes est faite pour déséquilibrer le spectateur de par l’effacement de la limite entre le corps et l’oeuvre, le travail autour du réel dans la question de la présence de l’artiste.

Actuellement, Cecilia Paredes a une exposition personnelle au Musée d’Art  d’Amérique Latine (MOLAA) à Los Angeles jusqu’au 30 décembre 2018 et ouvrira une autre exposition personnelle au Musée de l’Université de Navarra (MUN) en Espagne le 27 mars 2019.

Vous pouvez retrouver le travail de l’artiste péruvienne sur sa page Facebook et son Instagram.

Commentaires

Derniers Articles

 

National Geographic va adapter l’Étoffe des Héros en série

Concours World Press Photo : les nommés dévoilés

Un appartement inspiré par le peintre Mondrian

L’accroche du nouveau film de Liam Neeson va vous « tuer »

Un terminal d’aéroport abandonné transformé en hôtel de luxe

GTA : Rockstar Games rend hommage à Karl Lagerfeld

Un vrai Combi Volkswagen constitué de 40.000 briques LEGO

Neil Gaiman va faire revivre la série « Monstres et Merveilles »

Accusé de plagiat, Gad Elmaleh attaque le Youtubeur « CopyComic »

The Dirt : le biopic sur Mötley Crüe dévoile son trailer

Dessiner le cycle de la vie en 40 secondes

Star Wars : Le projet sur Obi-Wan sera finalement une série ?

Sine, la nouvelle adepte du cosplay low cost

Il transforme son camion en mini-librairie et parcourt l’Italie

Jump Force : une pub en trompe l’oeil dans le métro

Au Japon, des Samouraïs spécialistes de la propreté des rues

Le couturier Karl Lagerfeld est mort

Les maisons de nuit de Michael McCluskey

Quand le bento rencontre les films du Studio Ghibli

Netflix met fin à The Punisher et à Jessica Jones

Toutes les phobies dans un livre pop-up

Une expérience choc dans un restaurant de viande

Netflix annonce la deuxième saison de « Plan Coeur »

Cet illustrateur recrée les différentes époques de sa chambre de Gamer