Bordeaux : une ancienne base sous-marine devient un grand centre d’art numérique

 Culturespaces a transformé l’ancienne base sous-marine de Bordeaux, en l’un des plus grands centres d’art numérique au monde. Ainsi, Les Bassins de Lumières proposeront des expositions numériques immersives ouvertes à tous.

L’exposition ouvrira à partir du 17 avril 2020 et ce pour toute l’année, sept jours sur sept. À l’instar de sa précédente exposition multimédia, l’Atelier des Lumières, Culturespaces consacrera également ses principaux espaces d’exposition des bassins de lumière à des artistes emblématiques de l’histoire de l’art, tels que Gustav Klimt et Paul Klee.

La surface de la base sous-marine est trois fois plus grande que celle des Carrières de Lumières des Baux-De-Provence et cinq fois plus que celle de l’Atelier des Lumières de Paris.

La surface de projection totale atteint ainsi près de 12 000 mètres carrés, nécessitant jusqu’à 90 vidéoprojecteurs et 80 haut-parleurs.

« Après la création de l’atelier des lumières, nous sommes ravis d’avoir créé cet énorme centre d’art numérique pour la ville de Bordeaux », explique Bruno Monnier, président de Culturespaces. « Les bassins de lumières offriront aux visiteurs des expériences visuelles et sonores inoubliables dans un cadre unique, un lieu de partage de la culture ouvert à tous les types de visiteurs. »

Des expositions tout au long de l’année aux Bassins des Lumières

L’exposition comportera quatre bassins de 110 mètres de long et 22 mètres de large pour les installations principales.

Les expositions numériques épouseront l’architecture monumentale de la Base sous-marine. Elles se refléteront ainsi dans l’eau des quatre immenses bassins ajoutant alors une nouvelle dimension à l’expérience immersive. La visite s’effectuera sur des passerelles au-dessus de l’eau et le long des quais des gigantesques bassins.

Les Bassins de Lumières donneront alors rendez-vous aux amateurs d’art classique ou contemporain et plusieurs expositions seront présentées simultanément.

Le Bassin des Lumières accueillera également des créations de jeunes studios contemporains bordelais spécialisés dans le digital.

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement