Ruée sur la chemise portée par « El Chapo »

La marques des chemises Barabas se frotte les mains. La fameuse chemise bleue arborée par le narcotrafiquant El Chapo durant son entretien avec Sean Penn pour le magazine Rolling Stones, se vend comme des petits pains. La marque de vêtements n’hésite pas à afficher la photo de son « ambassadeur » providentiel sur la page d’accueil de son site. La chemise bariolée proposée à 128 dollars peut aussi se gagner via un concours sur Facebook et Instagram rapporte 20Minutes. Une réaction marketing sans scrupule.

128 dollars

barabas

Commentaires

Derniers Articles

 

Ce compte Instagram rassemble les jeux de mots de nos commerces

Uniqlo France : une nouvelle collection Star Wars signée par trois artistes

Des trottinettes électriques piratées se mettent à dire des obscénités

Une nouveau trailer pour Men In Black International

Il fabrique des bornes d’arcade pour votre console Switch

Les tubes de Freddie Mercury deviennent des Comics vintage

Studio Ghibli: une nouvelle exposition ouvre à Tokyo

Avengers: Endgame : 300 drones reproduisent des figures Marvel

La série Swamp Thing dévoile son trailer

Un parc d’attractions dédié à Naruto ouvre ses portes

Braille Bricks : LEGO présente ses briques en braille

Balance ton Métro : l’opération qui dénonce le harcèlement des femmes dans les transports

Ce designer freelance nous raconte ses déboires en animation

Les chansons de David Bowie transformées en Comics vintage

Des affiches mystérieuses équipées de vraies boules Quies

Au Brésil, un menu Game of Thrones chez Burger King

Un robot géant entièrement composé de déchets plastiques signé Timberland

La version live de “La Belle et le Clochard” se dévoile

Il photographie les maisons les plus “moches” de Belgique

Pump Track: des modules flexibles pour skateurs et BMX

KFC lance un nouveau Colonel Sanders plus jeune et « hot »

Monstres & Cie : Bob et Sulli de retour dans une série !

À 10 ans, ces jumelles sont les reines du Cosplay

L’envergure des vaisseaux Star Wars comparée à notre quotidien