Banksy dévoile les dessous de son oeuvre « autodétruite »

Le graffiti baptisé « La Petite Fille au ballon » (Girl with a Balloon – 2006) fait partie des réalisations les plus populaires de l’artiste. Vendredi soir dernier, une reproduction en peinture acrylique et aérosol de cette oeuvre du street-artist britannique Banksy été adjugée pour 1,042 million de livres (1,185 million d’euros) au cours d’un vente aux enchères chez Sotheby’s à Londres. En pleine vente, la toile du tableau piégé par l’artiste s’est partiellement auto-détruite grâce à un mécanisme télécommandé.

Un complice pour déclencher le mécanisme ?

Quelques heures plus tard, Banksy a publié sur son compte Instagram une vidéo un peu plus explicative accompagnée d’une citation attribuée à Picasso : « quel plaisir que de détruire pour recommencer »« Il y a quelques années j’avais en secret incorporé une déchiqueteuse à papier dans la peinture, pour le cas où elle serait mise aux enchères », explique-t-il dans un texte superposé aux images d’un homme insérant l’appareil dans les dorures du cadre.

« Quel plaisir que de détruire pour recommencer »

Alors que la presse britannique spécialisée s’interrogeait également sur une éventuelle complicité de Sotheby’s, Alex Branczik, cité par le site The Art Newspaper, a assuré ne pas avoir été averti de cette opération, quand à la maison d’enchères a affirmé officiellement qu’il s’agissait d’un «incident inattendu».  D’après elle, l’acquéreur, lui-même, a été également «surpris». Suite à ces images qui ont ont fait le tour du monde et malgré sa destruction partielle, l’œuvre devrait prendre encore plus de valeur. La mythologie Banksy continue.

View this post on Instagram

Going, going, gone…

A post shared by Banksy (@banksy) on

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement