Banksy à Paris pour illustrer la crise des migrants

Après avoir revendiqué la paternité du grand Brexit, peinture ornant la façade aveugle d’une maison de Douvres, le street-artiste Banksy est à apparement à Paris pour illustrer sa vision de la crise des migrants.

Sur les murs du 18e et 19e arrondissement

Depuis quelques jours, des parisiens ont partagé sur Instagram des clichés d’oeuvres réalisées au pochoir dans le quartier de la Porte de la Chapelle près de l’ancien Centre de Premier Accueil (CPA) des réfugiés dans le 18earrondissement (fermé le 31 mars). La première œuvre de Banksy à Paris a été repérée à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés. Elle nous montre une jeune fille recouvrant une croix gammée avec une tapisserie rose. Pour les spécialistes, cette peinture fait suite à son Go Flock Yourself de 2009. Comme le raconte Télérama : le mystère demeure, puisque l’artiste mondialement célèbre n’a pour l’instant toujours pas revendiqué officiellement ses œuvres.

Après la « Jungle » de Calais en 2015

Depuis ses débuts, Banksy oppose l’innocence de l’enfance face à la barbarie de l’adulte. Pour cette série d’œuvres découverte dans le nord de la capitale, le jeu de piste se poursuit dans d’autres quartiers parisiens. Ainsi, Place de la Sorbonne, un détournement de la peinture Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard de Jacques-Louis David à été repéré par des passants.

Durant la fin de l’année 2015, Banksy avait déjà réalisé quatre œuvres consacrées aux migrants à Calais à l’entrée de la « Jungle » de Calais, où 4.500 migrants vivaient dans la précarité. Le style reste reconnaissable entre tous laisse peu de doute sur la paternité de ces nouvelles œuvres.

« Jeune fille recouvrant une croix gammée avec une tapisserie rose »

 

Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement