Une banane à 120 000 $ mangée au nom de l’art : la toile s’enflamme

Le petit monde de l’art contemporain est rythmé par une actualité souvent clivante. Réjouissante, voire jubilatoire pour certains. Simplement aberrante pour d’autres. Nul doute que « l’affaire de la banane » compte parmi ces news auxquelles on ne peut rester insensible. En témoigne le florilège de réactions parfois cocasses qu’elle a suscité sur Twitter.

De quoi parle-t-on ?

À l’occasion de Art Basel Miami, l’une de foires majeures d’art contemporain qui s’est achevée ce dimanche, le stand de la célèbre galerie d’Emmanuel Perrotin proposait à la vente… une banane ! Pas une reproduction. Un vrai fruit, simplement scotché à coup de ruban adhésif sur un mur. Et cette idée a germé dans l’esprit de Maurizio Cattelan, un plasticien italien bien connu pour ses penchants à la provocation. Le prix ? Rien de moins que 120 000 $, soit environ 108 000 €. Malgré tout, l’oeuvre a aisément trouvé preneur.

Et, samedi 7 décembre, coup de théâtre : l’artiste américain David Datuna a relayé sur son Instagram une vidéo sur laquelle on le voit décrocher, peler puis manger le fruit. Présentée comme une performance, cette initiative a fait couler beaucoup d’encre, tant chez les médias que les internautes.

Du côté de Twitter

De nombreux membres de la communauté dénoncent une « fumisterie » qui serait le symptôme d’un art contemporain malade, faisant perdre ses lettres de noblesse à la création plastique. Tout en assurant la fortune d’opportunistes, bien sûr. Toutefois, d’autres twittos on prit la chose plus à la légère. Et Burger King, toujours prêt à lâcher un coup de com’ original, s’en est même mêlé… Sélection.

 

Pour information, la Galerie Perrotin a annoncé qu’elle n’entendait pas porter plainte contre David Datuna. La banane du stand a simplement été remplacée, le prix de l’oeuvre n’étant pas liée à la banane en tant que telle, mais plutôt au concept de l’installation.

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement