Artur Bordalo, l’artiste qui recycle nos déchets

Artur Bordalo, aka Bordallo II, est un artiste qui transforme les déchets qu’il trouve en immenses sculptures qui représentent des animaux. L’artiste parcourt le monde, rassemblant les ordures locales et construit ses oeuvres dans les régions où il passe. Son objectif ? Faire prendre conscience de l’effet dévastateur de la surconsommation et de la pollution sur notre monde.

Des interventions dans le monde entier

Les oeuvres de l’artiste sont surnommés « Trash Animals » et « dénoncent ce qui les tue : la pollution, les déchets en plastique. Au-delà de l’esthétique, je souhaite vraiment attirer l’attention du public sur les problèmes écologiques. La rue est un bon endroit pour le faire, même si ça m’oblige à avoir un message très direct et rapide. C’est pour cela que mes œuvres poussent les gens à se rapprocher. En voyant la matière, ils peuvent alors dans un deuxième temps en comprendre le sens » déclare l’artiste pour Télérama.

Bordallo II a d’ailleurs réalisé une œuvre à Paris en novembre 2017, un imposant castor de 8 mètres que vous pouvez voir-ci dessous. En fin d’année dernière, il a exposé dans la capitale en galerie. Le Portugais, né à Lisbonne, a vu ses deux dernières années sa popularité grimpée en flèche au point d’intervenir dans le monde entier.

 

Sur son site internet, Artur Bordalo se décrit comme appartenant  « à une génération extrêmement consumériste, matérialiste et avide. Avec la production de choses à son plus haut, la production de « déchets » et d’objets inutilisés est également à son plus haut. Le terme « déchet » est cité en raison de sa définition abstraite : « La poubelle d’un homme est le trésor d’un autre ». Je crée, recrée, assemble et développe des idées avec du matériel de fin de vie et j’essaie de les relier à la durabilité, à la sensibilisation écologique et sociale. »

Retrouvez le travail d’Artur Bordalo sur son site internet ou sa page Instagram.

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement