Les statues parisiennes partent en guerre contre l’exclusion

L’agence Young & Rubicam Paris recouvre des statues militaires parisiennes pour une action de guerilla marketing en faveur de l’Armée du Salut. « Face à la précarité, la grande exclusion, ou encore la faim, nous ne pouvons rester sans rien faire ! » A l’approche des grands froids, l’Armée du Salut s’est fixée comme objectif d’aider 5 000 personnes chaque jour. La Fondation de l’Armée du Salut, dont la devise est « Secourir, accompagner, reconstruire », emploie plus de 2000 salariés et compte plus de 140 établissements et services d’action sociale en France. Elle est habilitée à recevoir legs et donations et fonctionne pour beaucoup grâce à la générosité de ses donateurs.

YR-amee-du-Salut-02
 

Commentaires

Derniers Articles

 

Les Crados reviennent sous la forme d’un jeu vidéo

Bordeaux : les nouveaux « Book Face » de la librairie Mollat

Un marathon Doctor Who de 7 semaines mis en place par Twitch !

Quand cette artiste italienne commande un café

Le spin-off sur Boba Fett par le réalisateur de « Logan » ?

La voiture Barbie la plus rapide du monde

Bangkok : le premier restaurant Totoro ouvre ses portes

Des designers rétablissent le problème des chaussures Dragon Ball

Warner va adapter un roman de George RR Martin

« Disenchantment », la nouvelle série d’animation du créateur des Simpson

Il met en scène sa passion pour les livres

Le film d’animation Super Mario bientôt sur vos petits écrans !

Lancement d’une glace « Ketchup Heinz » 

Wes Anderson : un restaurant dédié au film « La Vie Aquatique »

Elle réalise 50 autoportraits tirés de dessins animés

Chewbacca s’invite chez IKEA

Un pneu increvable pour vélo à imprimer en 3D

L’artiste Stan Herd détourne la nature pour faire des tableaux végétaux

Les peintures sur mains de Guido Daniele

L’histoire de la Coupe du Monde sur une tapisserie de 1200m

Un iphone de 10kg pour restreindre sa trop grande utilisation

KitKat offre du chocolat si votre avion est retardé

Jake Gyllenhaal le prochain Mystério ?

Les baskets babouches débarquent !