Les tableaux vivants d’Alexa Meade

Alexa Meade, 24 ans, ne peint pas de portraits à partir de modèles vivants, mais sur des modèles vivants. Bluffant. A la galerie Irvine contemporary, une galerie d’art contemporain en vue de Washington, la jeune Alexa Meade peint une scène de plage. Son modèle, un jeune homme qu’elle a recouvert en partie de peinture, est assis sous un parasol, une partie du corps à l’ombre, l’autre à la lumière.

L’ombre est-elle vraie ou peinte, les reflets de la peau sont-ils chair ou acrylique ? L’ambiguïté entre le vrai et le faux est l’essence du travail de cette jeune artiste qui mêle peinture, photographie et performance.

«Je veux créer ma propre interprétation de la réalité, directement sur la réalité», dit la jeune femme à l’AFP, peu avant de réaliser une peinture-performance à l’occasion d’une exposition de quelques unes de ses oeuvres jusqu’à la fin du mois.

Le modèle peut être un ami, sa famille ou un commanditaire qui veut s’offrir une oeuvre de la jeune femme. Elle a réalisé une centaine de portraits et vit déjà de son art.
Alexa Meade va alors recouvrir de larges aplats de différentes couleurs, dans un style inspiré du fauvisme ou de l’expressionnisme, à la manière d’un portrait peint, le visage, la peau, les vêtements avec un mélange qu’elle a créé elle-même.

Il est à base de peinture acrylique non-toxique, dit-elle, associée à une dizaine d’ingrédients, produits de beauté ou de cuisine, et «ne sèchera pas trop vite, sera plus souple quand le modèle bouge et ne fait pas de craquelures». Il peut être retiré du visage comme un masque de beauté.

Elle peut ensuite décider, ou non, de peindre le mur derrière le modèle, le sol sur lequel il est assis, le décor de la pièce. Elle prend alors le tout en photo, qui sera vendue en galerie, à un prix tournant actuellement autour des 2’000 dollars.

Le travail peut prendre jusqu’à 40 heures

Sur l’une de ses photographies («double take»), la moitié de son propre corps et de ses vêtements est peinte. Cela donne un autoportrait étrange, moitié peinture, moitié photographie.

Le trouble est encore plus grand dans un double portrait («The Writer and Alexa») où l’artiste est assise, naturelle, comme incrustée dans un tableau représentant un homme assis, appuyé contre un mur repeint en jaune à la manière tourbillonnante d’un Van Gogh. L’homme assis est vivant, mais transformé en tableau.

Quelquefois, pour une performance, le modèle sort dans la rue et prend le métro («Transit»). «Les gens se demandaient ce qui se passait, ils n’osaient pas regarder», se souvient-elle.

«Elle peint un modèle en trois dimensions de manière à ce qu’il paraisse plat, en deux dimensions», affirme le galeriste Martin Irvine selon qui la jeune artiste «casse les catégories» entre peinture, sculpture, photographie. Alexa Meade, née à Washington, n’a jamais suivi de cours de peinture. Elle a étudié les sciences politiques à New York et a même travaillé pour Barack Obama pendant la campagne électorale de 2008, sans jamais arrêter de peindre.

«J’ai réalisé que même si la politique, c’était super, la peinture était ma passion, et que je ne serais jamais contente si je faisais quelque chose d’autre», dit-elle. ©20minutes.ch

Commentaires

Derniers Articles

 

Il crée une sculpture recouverte d’un filet taillé dans le marbre et donne vie à un chef d’oeuvre

France : des trains OUIGO aux couleurs de Dragon Ball

Santa Clarita Diet : la saison 3 arrive en mars sur Netflix

Margot Robbie ne sera pas dans le prochain Suicide Squad

Ridley Scott signe une pub inspirée par Mœbius

Game of Thrones: Emilia Clarke lance un concours pour l’accompagner à l’avant-première

Dune : Jason Momoa et Josh Brolin rejoignent le film de Denis Villeneuve

Too Good to go: l’application des invendus à petits prix pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Un UBER équipé d’une console Nintendo

Deux séries sur « Alien » en préparation

Paris : IKEA installe des bains nordiques sur les bords de Seine

Sa transformation en Johnny Depp est incroyable

Star Wars : Rian Johnson confirme qu’il travaille sur la prochaine trilogie

Nintendo dévoile un remake de « The Legend of Zelda: Link’s Awakening »

Les meilleures adresses healthy de Paris

La réédition d’un jogging de 1985 fait exploser le site de Décathlon

La Reine des Neiges 2 dévoile son premier trailer

Baggelstein répond avec humour au tag antisémite sur sa vitrine

Dans l’Utah, les images de ce patineur vont vous faire rêver

Des sneakers Game Boy signées Jordan et Russell Westbrook

Le clip « Take on Me » recréé avec Finn Wolfhard de Stranger Thing

Tolkien : le biopic avec Nicholas Hoult dévoile son trailer

De gigantesques immeubles multicolores à Hong-Kong

Lancement d’une ligne de vêtements Rick et Morty