silure-albi

Albi. 2 ados pêchent un monstre de 2,40 mètres !

Dimanche matin, au Bondidou, deux jeunes Albigeois ont remonté des eaux du Tarn un énorme silure. La confirmation que la rivière abrite des spécimens de 80 kg et plus.

ça valait le coup de se tremper jusqu’aux os ! Anthony Sabuco et Clément Peyras, deux jeunes Albigeois mordus de pêche, n’ont pas oublié le réveil, dimanche matin. « On était là dès 6 heures. Avec la pluie, on savait que les conditions seraient bonnes pour la pêche au silure », reconnaît Anthony, 15 ans.

Installés en bas du Bondidou, juste derrière les anciens abattoirs, nos deux pescofis en herbe ont vécu une de ces parties de pêche inoubliables.

Un premier spécimen mesurant 1 mètre 30 a constitué, en quelque sorte, un bon échauffement.

Peu après 11 heures, nouveau départ, très net, sur une ligne. Après 20 bonnes minutes d’efforts, Clément et Anthony vont apercevoir la gueule de celui qui a croqué leur vif : un gigantesque silure mesurant pas moins de 2 mètres 40. N’étant pas équipés pour la pesée, nos deux jeunes héros en sont réduits à une estimation. « Il doit faire entre 75 et 80 kg », dit l’un. « Peut-être 90 », avance l’autre.

Ce qui est sûr, c’est que ces adeptes du « no kill » (traduisez, de l’anglais : « On ne tue pas », ce slogan est partagé par les pêcheurs à la carpe mais aussi une majorité de pêcheurs de silures) ont eu toutes les peines du monde à le remettre à l’eau.

« On l’avait monté avec l’aide d’Emra, un très bon pêcheur albigeois, mais là on doit se débrouiller tous les deux, et surtout faire attention à ne pas le blesser à la tête. » Mission accomplie, sur ces berges très abruptes à cet endroit. À midi pile, le silure se laissait glisser dans le talus de glaise, jusqu’à l’eau et la liberté. « Ouais, super, il est reparti ! », s’exclame Anthony.

Malgré le froid (15°) et la pluie, les deux adolescents n’avaient pas encore l’intention de replier les lignes. « Tant qu’on a des vifs, on reste. C’est une bonne journée. »

Pour les pêcheurs, c’est sûr ! ©ladepeche.fr

 

Derniers articles dans wtf!

  • Redneck-Boot-Sandals0

    Redneck Boot Sandals, le service qui transforme vos santiags

    Je pensais que c’était une blague, la fabrication d’un fan, mais non. La marque Redneck Boot Sandals existe réellement. Disponibles pour femmes, hommes et enfants, ces sandales-santiags sont en fait le fruit d’une customisation réalisée par cette société basée à Springfield dans le Missouri. Le service est facturé $75 et ils acceptent même les commandes de l’étranger. […]

  • clouso

    Londres : ouverture d’un restaurant éphémère où l’on mange nu

    Après le lancement l’année dernière de French Naked Chef, le 1er service de Chef cuisinier nu à domicile, direction Londres où le premier restaurant où l’on mange nu va ouvrir en juin prochain. Le restaurant éphémère Bunyadi, réservé aux naturistes, sera divisé en 2 parties. Une partie pour les « textiles » et une autre pour celles et ceux […]

  • Pavlok-2016

    Pavlok : le bracelet qui vous envoie un choc électrique pour vous réveiller

    Si la sonnerie de votre radio-réveil et/ou de votre smartphone ne parviennent pas toujours à vous réveiller complètement, voici un accessoire imparable. Connecté à votre smartphone, le bracelet Pavlok Shock Clock se programme via une application dédiée. Vous pouvez régler l’heure du réveil et l’intensité du choc électrique désiré. Le projet lancé sur le site de crowdfunding indiegogo a déjà récolté […]

  • help-pacific2

    Trois naufragés secourus grâce au mot « HELP » écrit avec des feuilles de palmier

    Non, il ne s’agit pas d’une scène du film Seul au monde ou d’une nouvelle épreuve de Koh-Lanta, mais de la vraie mésaventure de trois naufragés sur une île déserte du Pacifique. Après avoir chaviré dans les eaux de Micronésie, un archipel du Pacifique, les trois plaisanciers ont été repérés par l’équipage d’un avion japonais grâce au mot « HELP » écrit en grand sur […]

Commentaires

Laisser un commentaire

Catégories