À 9 ans, il se fait repérer grâce à ses dessins et obtient un travail dans un restaurant

Joe Whale, est un enfant âgé de neuf ans. Il a eu des problèmes de gribouillage en classe, en effet, ses professeurs lui reprochaient de passer son temps à réaliser des dessins.

Depuis des années, il remplit ses cahiers de dessins de visages, de monstres et de tout ce que son imagination le pousse à réaliser. Ses parents l’ont toujours encouragé dans ses poursuites, mais tout le monde n’en a pas été aussi ravi. Joe a eu des problèmes avec ses professeurs pour dessiner en classe. Reconnaissant qu’il débordait de créativité, ses parents décidèrent de l’envoyer suivre un cours d’art après l’école. Là-bas, le professeur a vu le talent inné de Joe Whale et a posté son travail sur Instagram, puis quelque chose de spécial est arrivé à ce jeune artiste.

 Joseph Whale, 9, from Shrewsbury, at Number Four Restaurant doodling on the walls) - A young boy who was told to stop doodling in school has shunned the doubters by being asked by a restaurant to decorate their dining room. Little Joe, 9, from Shrewsbury, kept getting himself into trouble for doodling once hed finished his work during his classes at school, so his parents, Greg Whale, 40, and Vanessa Jameson, 36, sent him to an after school art class to chase his creative passion. After joining the art club, his teacher noticed he had a gift and posted his work all over her Instagram for her followers to see. Soon after the post, Number 4, a restaurant in Shrewsbury, contacted Joes teacher and asked if he could come to their building and decorate the dining room, which Joes parents accepted - Joe has now had over 1.5 million views on his dads LinkedIn account and spends his time after school showing a restaurant full of customers his amazing talent. - SEE CATERS COPY

Un restaurant l’engage pour décorer ses murs de ses dessins

Le numéro 4, un restaurant de la ville de Shrewsbury, dans le quartier de Whale, a vu le travail que son professeur avait partagé. Ils l’ont invité à venir dans leur établissement et à décorer la salle à manger avec ses dessins. Joe Whale a sauté sur l’occasion pour illustrer leurs murs et il l’a fait avec des œuvres d’art totalement originales. Chaque jour après l’école, son père le conduisait au numéro 4 où il gribouillerait avec un marqueur pendant quelques heures. « Joe a des livres où il écrit ses idées quand il les a, » explique son père, Greg, « mais je dirais que 80% de cela vient de lui sortir de la tête. »

Doodle Art by The Doodle Boy

«Quand mon père a abordé le sujet pour la première fois, j’étais vraiment excité, mais je pensais que ce serait vraiment petit. Puis, quand j’ai regardé le mur, il était ginormous.» Joseph dit qu’il veut être un artiste quand il grandira up, mais apparemment, il a déjà atteint cet objectif.

Après plusieurs semaines de travail sur le mur de dessins faits à la main, Joe Whale a terminé son œuvre mais n’a pas cessé de gribouiller pour autant.

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement