Irmela la retraitée tagueuse anti-nazis

Petite leçon de désobéissance civique ou quand le nettoyage devient de l’art.

Une petite vieille dame à un carrefour sort une bombe de peinture noire de son petit sac de laine et recouvre un graffiti ! Ne vous dites pas tout de suite que vous avez abusé de l’alcool ou d’une quelconque substance hallucinogène. Non. Vous avez peut-être tout simplement croisé Frau Mensah-Schramm. Cette honorable dame n’a rien contre l’art de rue. C’est notre inspiration de la semaine et on vous explique pourquoi.

Madame Irmela Mensah-Schramm parcourt les rues de Berlin depuis 25 ans pour éradiquer les inscriptions nazis. Cette retraitée allemande de 65 ans décollent les stickers, arrachent les affiches, recouvre de peinture noire les slogans tels que « les juifs au four », « les étrangers dehors ».

Malheureusement, le grand public et les médias généralistes classent ce type d’inscriptions racistes dans la catégorie graffiti. Souvent interrogée sur le sujet, la « madame Propre » des rues berlinoises aime rappeler qu’elle n’est « pas contre les graffiti en général ; seulement les slogans haineux et les symboles nazis ». Alors que certains voudraient distinguer le tag(moche, sale, aggrésif), du graffiti (joli, gentil, propre), Irmela Mensah-Schramm a sans doute trouver la vraie distinction entre bons et mauvais graffiti.

Pourtant, la police n’est pas particulièrement bienveillante à son égard. Selon un représentant de la police, ses actions constituent une «dégradation intentionnelle de biens ». Comme quoi, il n’y a pas d’âge pour se mettre au vandal. Surtout quand il s’agit de désobéissance civique.

THE HATE DESTROYER (Demo-version) from Fotogramma25 on Vimeo.

Récemment, deux réalisateurs italiens lui ont consacré un documentaire intitulé « The hater destroyer »(la destructrice de haine). Voici donc en action Irmela-The hate destroyer-Mensah-Schramm. ©Sophia Aït Kaci pour le site FatCap.org

 

Commentaires

Derniers Articles

 

Japon : des peluches géantes dans un restaurant pour faire respecter la distanciation sociale

Burger King lance le « Social Distancing Whopper » avec beaucoup d’oignons

Il fabrique une ruche fonctionnelle en LEGO

La plage de la Grande Motte installe des zones de bronzage

Harry Potter : elle crée un masque que s’anime façon «Carte du Maraudeur»

Coca-Cola & Carlsberg : des bouteilles biodégradables à base de plantes

Ce bar invente la table roulante de distanciation sociale

France : une messe en « drive-in” célébrée sur un parking

Ce café distribue des chapeaux-frites pour faire respecter la distanciation sociale

À 10 ans, elle installe un « rideau de câlins » pour pouvoir enlacer ses grands-parents

Les plus belles photos « Nature » de l’année 2020

Coudre un masque en tissu Nintendo Switch

Paris : un cinéma projette des films sur l’immeuble voisin

Déconfinement : déguisé en Faucheuse, il visite les plages réouvertes au public

Zoom : le Studio Ghibli nous offre des fonds pour les visioconférences

Les séries cultes en quarantaine

Cet hôpital joue « Here Comes the Sun » pour les patients guéris du Covid-19

Capone: Tom Hardy en Al Capone dévoile son trailer

Confiné, Banksy revisite sa salle de bain

La faible pollution fait apparaître le logo Universal dans le ciel

Confiné, ce couple recrée des scènes de films cultes

Ils filment leur confinement à la manière de Wes Anderson, Tarantino, Godard…

Confinement : il skie dans son salon en stop motion

Des affiches de voyage vintage en mode confinement