16 rescapés d’un crash dans les Andes survivent en ayant recours au cannibalisme

Cette histoire mondialement célèbre est sujet à un très beau docu-fiction proposé par Arte. L’avion est affrété par les « Christians Brother’s », une équipe de rugby de Carrasco. Il s’agit pour ces adolescents de jouer un match amical et – accompagnés par quelques parents et amis – de passer un week-end sympathique sur les rives du Pacifique. Il y a quarante-cinq personnes à son bord…

Le 13 octobre à 15h30, le pilote transmet à la tour de contrôle de Santiago sa position et son altitude. Mais quand, une minute plus tard, la tour tente de communiquer avec l’appareil, elle n’obtient aucune réponse… Le Chili, l’Argentine et l’Uruguay mettent tous leurs moyens en commun pour retrouver l’avion. Mais il y a sur les Andes des chutes de neige exceptionnelles et la carlingue est peinte en blanc… Bien peu de chances donc, qu’on ne retrouve jamais l’avion et encore moins de chances que l’un des quarante-cinq passagers ait pu survivre à l’accident…On apprendra plus tard que quelques jours après le crash, une avalanche survenue en pleine nuit fera encore d’autres victimes… Le dixième jour après la catastrophe, les recherches sont abandonnées. Les rescapés apprennent la nouvelle grâce à une radio qui fonctionne encore. Il ne leur reste plus rien à manger…Leur seul moyen de survivre : se nourrir de chair humaine ;  celle de leurs amis morts.

Dix semaines plus tard, un berger chilien qui surveille son troupeau dans une vallée située sur les contreforts des Andes, aperçoit la silhouette de deux hommes de l’autre côté d’un torrent. Ils gesticulent dans tous les sens, puis tombent à genoux, les bras grands ouverts. Le berger, les prenant pour des touristes – voire pour des terroristes – s’en va. Le lendemain, il revient pourtant au même endroit et voit les silhouettes toujours là. Au bord de la rivière, le bruit de l’eau est tellement fort qu’il est impossible pour les trois hommes de s’entendre. Le berger jette alors par dessus le torrent un morceau de papier et un stylo enveloppés dans un mouchoir. Les deux hommes, barbus, en haillons, lui écrivent : « Nous venons d’un avion tombé dans la montagne. Il y a encore 14 compagnons en vie là haut… Où sommes-nous ? »

Soixante-douze jours après l’accident, Fernando Parrado (20 ans) et Roberto Canessa (19 ans) viennent de parcourir 70 kilomètres dans la montagne, traversant les trois quarts de la cordillère des Andes à pieds et franchissant des sommets de plus de 4.000 mètres sans autre équipement que des chaussures de rugby… Soixante-douze jours cauchemardesques, où chacun a perdu une
mère, une sœur, un ami… Au total, seize rescapés. Dans les rédactions du monde entier, on parle des « survivants du siècle », et – peut-être parce que leur sauvetage a eu lieu deux jours avant Noël – du « miracle des Andes ».

Quatre jours après leur sauvetage, dans une conférence de presse surchauffée, les survivants prennent les devants : «… le jour est arrivé où nous n’avions plus rien à manger, et nous nous sommes dit que si le Christ, pendant la Cène, avait offert son corps et son sang à ses apôtres, il nous montrait le chemin en nous indiquant que nous devions faire de même : prendre son corps et son sang, incarné dans nos amis morts dans l’accident… Et voilà, ça a été une communion intime pour chacun de nous… C’est ce qui nous a aidé à survivre… ». Un de nos plus grands tabous venait d’être transgressé. Et assumé publiquement. Le monde entier était bouleversé.

Source: Arte

Commentaires

Derniers Articles

 

Les Tamagotchi sont de retour !

Ce chorégraphe met les monuments en mouvement au Panthéon

Les bars avec lancer de haches débarquent en France

Il photographie les mêmes passants pendant 9 ans

Game of Thrones: Nike lance des sneakers Khaleesi

Montréal : ce pont s’illumine au rythme des tweets

Des maisons en kit à acheter sur Amazon

Une « Fury Room » ouvre à Paris. Venez tout casser !

Vous prendrez bien un café en 3D ?

Tout quitter pour voyager avec son chat dans un camping-car

Le Robert lance « 60 dessins pour ne plus faire de fautes »

La série animée des Monchhichi débarque sur TF1

Halloween : des hologrammes terrifiants pour la maison

Des milliers de livres publiés avant 1942 en accès libre

Cyclistes, cette écharpe airbag est faite pour vous !

Cette artiste réalise d’incroyables perruques en papier

1875, les premières photos d’Halloween

Une maison Wes Anderson est maintenant disponible sur Airbnb

Ce chauffeur de taxi new-yorkais a pris ses clients en photo pendant 30 ans

Lancement d’une tente flottante pour camper sur l’eau

Un burger bleu pour dire adieu à Colette

Les Nouveaux Mutants : premier trailer pour le spin-off de la saga X-Men

Porg, la nouvelle coqueluche du prochain Star Wars

Une couverture « Nageoire de Sirène » pour buller dans le canapé

b54be7b52595b746f157e6974402698dlllllllllllllllllllllllll